Biographie d'Edgar Dewdney

Edgar Dewdney, chef de file de la colonisation de la Colombie Britannique, joua également un rôle dans l'histoire du Canada. Comme beaucoup de jeunes Anglais qui furent attirés par l'ouest canadien au milieu du 19ème siècle à cause des histoires de découverte de l'or et de territoires encore inexplorés, Dewdney se rendit en Colombie Britannique plein d'espoirs et de rêves.

Portrait d'Edgar Dewdney
Portrait d'Edgar Dewdney en uniforme de Lieutenant Gouverneur
Portrait d'Edgar Dewdney en uniforme de Lieutenant Gouverneur, peint par Mary R. Hamilton.

Né en 1835 dans une famille des classes moyennes du comté de Devonshire en Angleterre, famille possédant tout de même des domestiques, Dewdney fit des études en ingénierie civile à Cardiff et montra un goût de plus en plus prononcé pour les activités sportives telles que le cricket. Il passa un certain temps à Londres avant que l'attrait de richesses n'appartenant à personne, la fièvre de la ruée vers l'or sur les rivages occidentaux de la Nouvelle Calédonie (l'ancien nom de la Colombie Britannique) ne l'amène à Victoria en mai 1859.

Trouvant rapidement du travail, grâce à une lettre de recommandation au Gouverneur Douglas de la part de son ancien employeur à Londres, Dewdney commença à travailler au service du colonel Moody, en particulier dans l'urbanisme de la capitale continentale, New Westminster. Il coupa également les foins, travailla comme commissaire-priseur, s'occupa de l'aménagement des sols et fit des relevés de terrain avant de s'engager dans la construction des routes avec Walter Moberly en 1860. Leur premier projet ensemble fut le sentier muletier allant de Hope à Similkameen, qui s'acheva par une querelle financière avec Moody.

L'année suivante, sous contrat avec le Gouverneur Douglas, Dewdney et Moberly, poursuivirent la construction de la piste de Hope jusqu'à la rivière de Rock, lieu d'une nouvelle ruée vers l'or, afin de permettre aux autorités britanniques et aux négociants d'accéder aux richesses dont s'emparaient les mineurs américains. La route devait mesurer 12 pieds de large, comporter des ponts et être nivelée pour permettre le voyage en chariot, mais ces exigences durent être abandonnées à cause du coût trop élevé et de la retombée de l'intérêt suscité parla rivière. La ruée vers l'or suivante eut lieu dans la région de Cariboo en 1860-61, plus précisément dans les ruisseaux de Barkerville et de Williams, ce qui entraîna l'extension de la piste et obligea Dewdney à faire plus de repérages topographiques.

En 1864, Dewdney épousa Jane Moir et ils s'installèrent à New Westminster pendant quelque temps. L'année suivante, Dewdney partit au cours de l'été afin de terminer la piste menant aux nouveaux gisements d'or trouvés dans l'est de la colonie à Wild Horse Creek, aujourd'hui Cranbrook. L'achèvement de cette piste qui traverse plusieurs chaînes de montagne constitue un héritage durable pour lequel Dewdney est célèbre dans la province.

Après l'achèvement de la piste, Dewdney poursuivit ses projets immobiliers et miniers jusqu'à son élection à la législature provinciale sans savoir qu'il était également candidat pour la région du Kootenay. Ce furent ses premiers pas en politique.

En 1872, Dewdney fut élu au Parlement, représentant Yale, Colombie Britannique, avec l'étiquette de conservateur sous la direction de Mr John A. Macdonald. Il fut nommé en 1879 Commissaire aux Affaires indiennes pour le territoire du nord-ouest. Pour résoudre le problème du déclin des troupeaux de buffles dont dépendait l'alimentation des autochtones des prairies, il mit en application l'autorité du gouvernement en créant des réserves, imposant une éducation réglementée et favorisant de nouvelles formes de durabilité des ressources. La rébellion du nord-ouest se produisit pendant le mandat de Dewdney, et il est célèbre en tant qu' "homme qui a signé l'ordre d'exécution de Louis Riel". Son rapport de respect mutuel avec le chef Crowfoot fut un facteur déterminant dans le choix de la tribu des Blackfoot de ne pas se joindre à la rébellion. Il fut ensuite nommé Lieutenant-Gouverneur des territoires du nord-ouest en 1882. Il fit partie de ceux qui choisirent Regina comme capitale, influença le tracé du chemin de fer (apparemment sur ses propres terres). Ses concitoyens ne l'approuvèrent pas toujours et il prit des décisions qui frôlaient les frontières de l'intérêt personnel.

Détail de l'uniforme de Lieutenant Gouverneur d'Edgar Dewdney

En 1888 il effectua son retour à Ottawa comme ministre de l'intérieur jusqu'en 1892 où il revint en Colombie Britannique pour devenir le lieutenant-gouverneur de la province. Il put ainsi prendre part aux réunions mondaines et autres cérémonies que lui et son épouse appréciaient beaucoup.

C'était un homme généreux avec sa famille, prenant à charge la mère de son épouse et plus tard les enfants de sa soeur à la recherche d'un emploi et d'une éducation. Il devint également le tuteur des enfants de Walter, son frère, après la mort de ce dernier. Jane mourut en 1906 et il se remaria en 1909 avec Blanche Kemeys Tynte lors d'un séjour en Grande-Bretagne. Il n'eut aucun enfant ni avec l'une ni avec l'autre, mais beaucoup de neveux et nièces qui se souviennent de lui tendrement.

Edgar Dewdney fut un de ces nombreux jeunes gens instruits qui s'aventurèrent depuis les cercles distingués du 'vieux monde', venus chercher la fortune et la renommée dans les contrées sauvages et reculées du 'nouveau monde'. Guidé par l'esprit d'aventure , Dewdney, un géant pour son temps, puisqu'il mesurait 6 pieds 4 pouces, et doté d'une santé robuste, passa sa vie à explorer des terres encore inconnues en tant que défenseur et chef de la nouvelle confédération canadienne - même si la presse écrite ne sembla guère l'apprécier. Sans doute ne réussit-il pas à faire fortune mais il profita pleinement de sa vie, s'approchant du 'filon originel' à de nombreuses reprises - les riches dépôts de minérais de Rossland, du lac Kootenay, de Nelson et de Moyie. Il poursuivit ses activités - supervisant, gérant l'immobilier et l'extraction de minerais-- jusqu'à sa mort en 1916, à l'âge de 80 ans.

Son héritage demeure puisque la piste fut baptisée de son nom, et qu'il s'agit à présent de l'itinéraire d'une grande partie de l'infrastructure principale de la province. De la route 3 qui relie cette région par tous les temps aux gazoducs et aux lignes électriques qui alimentent en énergie le secteur, pour le travail comme pour les loisirs, la piste de Dewdney est certainement un héritage durable de l'histoire de la province.

Explorer la carte interactive »



Galerie de Biographie
Photographies
Portrait d'Edgar Dewdney Revelstoke 1896 Revelstoke 1896 Sur le bateau a vapeur Nakusp en 1896 Tombe d'Edgar Dewdney
Tombe d'Edgar Dewdney

Illustrations
Un schéma du site de la ville d'Allison Un schéma non-identifié du manuel de Dewdney Un schéma non-identifié du manuel de Dewdney Un schéma non-identifié du manuel de Dewdney Calculs concernant des repérages topographiques
Un schéma non-identifié du manuel de Dewdney Un dessin de la rivière North Thompson Un dessin de la rivière North Thompson, 1873 Un dessin de la rivière North Thompson, 1873

Objets façonnés
Outils d'application de Dewdney Uniforme de Lieutenant Gouverneur d'Edgar Dewdney Détail de l'uniforme de Lieutenant Gouverneur Détail de l'uniforme de Lieutenant Gouverneur Détail de l'uniforme de Lieutenant Gouverneur
Détail de l'uniforme de Lieutenant Gouverneur Nomination d'Edgar Dewdney au titre de Lieutenant Gouverneur