Carte de La piste de Dewdney Emplacement de carte: Wild Horse Creek Emplacement de carte: Fort Steele Emplacement de carte: Cranbrook Emplacement de carte: Moyie Emplacement de carte: Creston Emplacement de carte: Salmo Emplacement de carte: Trail Emplacement de carte: Fort Shepherd Emplacement de carte: Rossland Emplacement de carte: Cascade/Christina Lake Emplacement de carte: Grand Forks Emplacement de carte: Boundary Falls Emplacement de carte: Rock Creek Emplacement de carte: Hope
  • Creston:
  • Survol
  • spacer
  • La piste
  • spacer
  • Notes
  • spacer
  • Histoires
  • spacer
  • Développement
  • spacer
  • Aujourd'hui
Creston: les notes de Dewdney

D'une lettre datée du 20 décembre 1865 à New Westminster

"A ce point précis, j'ai fait face à la seule difficulté du trajet, qui était de déterminer à quel endroit il était le plus judicieux d'effectuer une traversée.

La vallée de Koutenais à cet endroit précis mesure environ trois milles de large, et au moment de la crue la plus importante, la rivière déborde presque complètement de son lit; je me suis rendu compte que la traversée en moment de crue, ce dont on m'avait informé, et qu'on ne pouvait éviter, n'était faisable qu'à quelques centaines de mètres au sud des limites de Boundary; après quelques jours de recherche, je fus obligé d'adopter l'itinéraire actuel, dont les travaux, pour créer un passage pratique et durable, seront très coûteux. Je vous ferai un devis des divers travaux à la fin de mon rapport."

De 'Building the Dewdney Trail' recueilli auprès de R.E.Gosnell par Edgar Dewdney, Vancouver Province, 14 & 21 novembre 1908.

"J'ai remonté la rivière Salmon presque jusqu'à l'endroit où se trouve de nos jours la ville d'Ymir et j'ai traversé un fossé avant d'arriver à la rivière, puis je suis descendu au pied des Kootenais Là, j'ai campé pendant deux ou trois jours essayant de trouver le meilleur passage, aussi ai-je engagé un Indien pour remonter la rivière Goat jusqu'à la rivière Moyie. J'ai rencontré des Indiens au pied des montagnes Kootenais, où ils avaient établi leur camp; ils étaient très avenants et je me trouvais à un endroit où à ce point de la piste j'étais obligé d'adopter un itinéraire. Les Indiens ne savaient pas ce que l'argent était et ne l'auraient pas accepté en échange de leurs services. J'avais compris cela avant de quitter Fort Shepherd , alors j'ai constitué un petit stock de chemises, pantalons etc. Comme nos fournitures s'épuisaient, j'ai envoyé un Indien à Fort Shepherd avec l'ordre à Mme Jane de m'avancer un sac et demi de farine, un peu de bacon, du thé et du sucre, que les Indiens devaient garder jusqu'à mon retour. Après avoir traversé à pied la rivière Goat dont le niveau était très bas, nous remontâmes vers la rive gauche accompagné d'un porteur indien et d'un guide, et quand nous arrivâmes à la Moyie, mon anxiété s'estompa car je savais que j'avais découvert un itinéraire praticable ..."

Je revins sur mes pas depuis Wild Horse et je pris juste assez de nourriture pour Louis le métis et moi, afin que nous puissions tenir jusqu'à l'endroit où je m'attendais à trouver les provisions que j'avais commandées à Shepherd, mais, à mon grand dégoût, quand j'atteignis cet endroit, je découvris que les Indiens étaient partis et que par conséquent nous étions sans nourriture. Nous avions beaucoup voyagé et nous nous apprêtions à dormir, aussi avons-nous dressé le camp tout de suite. Cette nuit-là il y eut un orage très fort et des torrents de pluie s'abattirent. N'ayant pas de tente, j'ai tendu mon drap de caoutchouc sur une corde laissant suffisamment de hauteur pour se glisser en dessous. Cela me permit ainsi de rester au sec et de bien dormir, au matin j'ai envoyé Louis repérer les alentours au cas où il y aurait des traces d'Indiens. Il partit pendant quasiment toute la journée, et revint complètement épuisé avec à peine des haillons en guise de vêtements couvrant son dos et ses jambes... saignant à cause des épines de pommes sauvages qui poussent si abondamment sur les rives du Koutenais. Il m'a dit qu'il avait essayé de traverser la vallée, car il pensait qu'il se pouvait que certains Indiens campent de l'autre côté, mais il n'y était pas parvenu et était revenu. La rivière qui coule au fond de la vallée est traître, si traître que les Indiens font des portages avec leurs canoës pour éviter les longues distances qu'ils devraient couvrir s'ils se laissaient porter par le fleuve. Louis nagea dans la rivière à plusieurs endroits, et ainsi s'enfonça dans les ronces qui le mirent dans cet état. En attendant nous étions de plus en plus affamés. Il me dit que si j'avais un hameçon, il pourrait attraper quelques carpes, parce qu'il en avait vu beaucoup dans le fleuve. Tout ce que je pus lui fournir, fut une aiguille et du fil. Il tordit l'aiguille et se mit en route vers la vallée qu'il comptait bien traverser si possible. Je suis resté dans le camp attendant les carpes promises par Louis, mais il n'est pas revenu avant le soir, bloqué par les orages consécutifs qui chaque soir s'abattaient sur la vallée; nous restâmes camper là, sans les carpes. A ce stade, nous étions vraiment affamés et Louis très épuisé. Nous parlions sans cesse de la situation et à nouveau, je m'emmitouflais dans mon drap de caoutchouc lové vers le haut afin de garder mes pieds et ma tête au sec.

Louis avait décidé, avant d'aller dormir, de tenter à l'aube une troisième fois de traverser la vallée; il dit qu'il ne reviendrait pas avant d'y être parvenu. Ainsi, après seulement quelques heures de sommeil, il se remit en route une fois de plus. Ce matin-là, je gravis la montagne, de manière à avoir une vue d'ensemble de la vallée et des méandres du fleuve, espérant apercevoir un canoë. Je trouvai quelques baies qui n'étaient pas mûres que je dévorai et j'étais heureux de les avoir trouvées. J'étais sur le point de retourner au camp vers une heure de l'après-midi quand je crus apercevoir un objet se déplaçant sur le fleuve. Il disparut, mais peu de temps après je le revis à un autre endroit du fleuve, j'identifiai alors un canoë empruntant mon itinéraire. Je découvris très vite qu'on le transportait au-dessus des obstacles et que les canoës traversaient directement la vallée. Je m'empressai de rejoindre le campement, et peu de temps après le canoë arriva avec Louis et un vieil Indien, mais rien à se mettre sous la dent. Louis avait rencontré l'Indien assez loin l'autre côté de la vallée, tout seul attrapant des carpes, et il n'y avait rien d'autre à manger, dans sa tente que ces poissons, séchés. Il apprit de la bouche du vieil homme où se trouvaient les Indiens que je recherchais, et comme il était très inquiet à l'idée de ne pas me retrouver et de ne pas pouvoir m'emmener à leur camp, il en oublia les carpes séchées. Nous nous empressâmes ensuite d'empaqueter nos pièges et de les mettre dans le canoë et nous nous remîmes en route pour localiser nos approvisionnements. Nous n'étions pas déçus. Les Indiens avaient dérivé d'où nous les avions laissés parmi les moustiques, et s'étaient déplacés vers l'autre extrémité du lac, où il y avait une légère brise et où il n'y avait aucun moustique. Nos approvisionnements étaient arrivés et ils les gardaient au camp, intacts. Il y avait une note de Jane déclarant que si je plongeais la main dans un des sacs de farine, je trouverais quelque chose ne figurant pas sur la liste que je lui avais envoyé. Je n'ai pas perdu de temps, j'ai donc fouillé le sac de farine immédiatement, et à l'étonnement des Indiens, j'en ai retiré une bouteille d'eau-de-vie. Nous restâmes avec les Indiens cette nuit-là et nous appréciâmes notre nourriture."

Creston: galerie multimèdia
Photographies
Champs innondés Les plaines Pont de Summit Les fermes Piper Anastasia Able
Pension de famille des Scotts La colline de Crawford Verger de H.A. Dodd, 1915 Verger de Kemp Bac de Mc Loughlin
Rivière de Summit Ranch des Runghein Gare de Creston Canyon de la rivière Goat Bac de Creston
Le moucheron Canoe Détail d'un canoe Etiquette d'une marque de fruits de la vallée de Creston Etiquette d'une marque de fruits de la vallée de Creston
Etiquette de la marque de fruits Erickson Etiquette de la marque de fruits Junior Etiquette de la marque de fruits Lo Al Lo Etiquette de la marque de fruits Royal Crest Etiquette de la marque de fruits Wynn
Gouvernail du 'Moucheron' (bateau à vapeur) Sifflet à vapeur Horloge Treuil Pont suspendu
Plaines de Creston Secteur de la rivière Creek Secteur de la rivière Creek Secteur de la rivière Creek Secteur de la rivière Creek
Murets de pierre Murets de pierre Murets de pierre La tombe de Jordan La cabane de Jordan
La cabane de Jordan La cabane de Jordan La cabane de Jordan La cabane de Jordan La cabane de Jordan