Section fjord Section histoire Section environnement Courriel Crédits Accueil
Section anglais
Groupe de phoques

Faune - Saguenay : Un fjord exceptionnel !

Musée virtuel du Canada
Environnement
Habitats
Faune
Contamination
Déluge
Parc Marin
Parc Saguenay
Tourisme
Carte géographique



Musée du Fjord

Poissons Mammifères marins Invertébrés

Les mammifères marins | Le béluga | Le phoque | Le petit rorqual | D'autres mammifères marins

Le phoque commun : pas si commun que ça…

Surnommé "loup marin", le phoque commun est une espèce qui vit sur la côte Est de l’Atlantique. Contrairement aux autres espèces de phoque, on craint que la population du Saint-Laurent soit à la baisse. Le phoque commun qui habite l’estuaire du Saint-Laurent soulève des inquiétudes, bien qu’on ignore leur nombre exact dans l’estuaire ainsi que leur état actuel. À cause du manque d’informations, le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a dû déclarer leur statut comme étant indéterminé.

Phoque

C’est la seule espèce de phoque qui réside dans le Saint-Laurent à longueur d’année. Il peut fréquenter l’ensemble du Saguenay et même remonter jusque dans le secteur en amont où il y a de l’eau douce. Lorsqu’il est dans l’eau, il est généralement seul. C’est sur les sites d’échouerie qu’il peut se rassembler par petit groupe. On connaît une seule échouerie dans le Saguenay, soit dans le secteur de cap Trinité. La présence d’une autre a déjà été rapportée dans le secteur de l’île Saint-Louis, mais les phoques ne la fréquentent plus. Les activités humaines semblent avoir une influence sur le choix de leurs sites (Mike Hammill, Institut Maurice-Lamontagne, communication personnelle).

Il y a une trentaine d’années, Boulva et McLaren (1979) recensaient à peu près 100 de ces phoques communs au Saguenay. Au cours des dernières années, l'équipe du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent rapporte qu'une vingtaine de phoques fréquenteraient le Saguenay (Lavigueur et al., 1993). Ces deux groupes ont travaillé à partir de méthodes différentes pour dresser leur inventaire respectif. Cependant, leurs résulats permettent d’assurer un suivi visant à protéger cette petite population du Saguenay.

© Copyright Musée du Fjord 2002.