La P.C.N.-O. dans le Nord

Bennett

À Bennett, en 1898, la P.C.N.-O. s’est servie d’une simple tente pour installer une station douanière et établir une présence policière locale. Le poste, qui au début débordait d’officiers, n’était plus nécessaire et a complètement fermé moins de deux ans plus tard. Quand la ruée vers l’or a pris fin, la présence policière à Bennett a rapidement été réduite, comme l’illustre les notes suivantes tirées des rapports annuels de la P.C.N.-O.

Les édifices à Bennett n’étaient pas assez grands pour loger les 14 hommes en poste. La police sera en mesure d’acheter des pavillons-dortoirs appartenant aux MM. McLeod et Sullivan et nous aurons donc seulement à construire une écurie. Le poste de garde est responsable des hommes du Yukon, bien que nous soyons en Colombie-Britannique. (Rapport de la Police à cheval du Nord-Ouest, 1898. Ottawa : Imprimeur de la Reine. 1899:35.)

Il n’y a pas de police de réserve à Bennett, car l’endroit où se trouvaient les édifices a été vendu à des particuliers par le gouvernement de la Colombie-Britannique. (Rapport de la Police à cheval du Nord-Ouest, 1898. Ottawa : Imprimeur de la Reine. 1899:41.)

Cette année (1899-1900), des patrouilles hebdomadaires et régulières seront faites de détachement à détachement entre Bennett et Dawson, une distance de 800 kilomètres. (Rapport de la Police à cheval du Nord-Ouest, 1899. Document parlementaire no 15. Ottawa : Imprimeur de la Reine. 1900:5.)

Le détachement de Bennett a été en fonction seulement en 1898. Il ne reste plus rien des édifices qui ont été construits à cet endroit.