La P.C.N.-O. dans le Nord

Carmacks Tantalus

Carmacks était aussi connu sous le nom de Tantalus. Cette région était une partie importante de la route fluviale du Yukon entre Whitehorse et Dawson. Parce que les routes de voyage en hiver et en été n’étaient pas les mêmes, certains détachements étaient fermés selon la saison. Les détachements du côté du fleuve étaient ouverts en été, et, en hiver, les gendarmes se déplaçaient dans les détachements le long du sentier. Avec la naissance de nouvelles méthodes de transport, un grand nombre des édifices étaient déplacés lorsque les détachements étaient relocalisés.

En 1902, le détachement de Tantalus comptait un sergent d’état-major, trois gendarmes et trois chevaux. En 1902, ce détachement avait perdu environ 32 pieds de façade de terrain au cours des deux dernières années et on prévoyait qu’il serait inhabitable au printemps de 1903. Un nouveau site a été choisi sur ce qu’on appelle le marécage de Carmacks. Une étude topographique du sol puis le défrichage ont été effectués, les différents édifices ont été délimités pour achèvement au printemps, une cave sous la salle des casernes a été creusée et étayée, un jardin de 40 x 54 a été labouré, des piquets de clôture ont été installés, des latrines ont été creusées, des appuis et des couchettes pour la chambrée ont été préparés et tout est bien organisé pour la construction de l’édifice avant l’ouverture de la navigation l’année prochaine. (Rapport annuel de la Police à cheval du Nord-Ouest. Document parlementaire no 28. 1903:35, 39, 43.)

En 1907, le détachement de Tantalus pourrait bien être désaffecté, car les mines de charbon ont fermé pour l’hiver, mais je ne veux pas retirer tous les hommes du sentier Dawson-Whitehorse, car l’or est acheminé par diligence durant l’hiver. (Rapport annuel de la Royale Gendarmerie à cheval du Nord-Ouest. Document parlementaire no 28. 1908:11.)

En 1908, le gendarme à Tantalus était l’agent forestier et l’agent des terres de la Couronne jusqu’à ce que le poste soit fermé en août. Le gendarme en poste à Tantalus a pris son congé et il n’y avait personne pour le remplacer, alors le détachement a été fermé. Le commissaire Wood a souligné qu’il devrait y avoir des officiers en poste à au moins quatre endroits sur le fleuve : Hootalinqua, Tantalus, Selkirk, et Stewart. Ces postes sont nécessaires pour protéger et contrôler les voyageurs en petites embarcations au début du printemps. Trois cent petits bateaux, contenant 1 367 personnes, ont descendu le fleuve durant le printemps. Des incendies provoqués par les feux de camp des voyageurs ont provoqué beaucoup de dommages. Les lignes télégraphiques et les ponts du gouvernement, les ouvrages de soutènement, etc. sur les routes gouvernementales ont subi beaucoup de dommages, sans parler de la destruction de milliers de cordes de troncs et de bois de chauffage. (Rapport annuel de la Royale Gendarmerie à cheval du Nord-Ouest. Document parlementaire no 28. 1909:199, 205.)

En 1909, tellement d’hommes (plus de 800) ont descendu le fleuve en petits bateaux, de la mi-mai à la fin de juin, que des gendarmes ont été mis en poste à Hootalinqua, Tantalus et Stewart. (Rapport annuel de la Royale Gendarmerie à cheval du Nord-Ouest. Document parlementaire no 28. 1910:212.)

Il existe toujours un détachement de la GRC à Carmacks.