La P.C.N.-O. dans le Nord

Dawson

Quand l’or a été découvert dans le ruisseau Rabbit, la P.C.N.-O. venait tout juste de terminer la construction du Fort Constantine à Forty Mile. Presque toute la population s’est immédiatement déplacée vers une région où la rivière Klondike se jette dans le fleuve Yukon. William Ogilvie a effectué l’étude topographique. Le village a été nommé en l’honneur de George Dawson, de la Commission géologique du Canada. Une section du village a été mise de côté pour le gouvernement. En 1897, la P.C.N.-O. a commencé la construction de Fort Herchmer, nommé en l’honneur du commissaire de la P.C.N.-O.

Fort Herchmer, situé à Dawson, est devenu le nouveau quartier général de la P.C.N.-O. à l’été de 1897. Le 13 juin 1898, après la création du territoire du Yukon, les 31 détachements ont été réorganisés pour former les Divisions H et B.

Les gendarmes ont déplacé plusieurs édifices du Fort Constantine vers le nouveau site à Dawson et ont commencé à en construire d’autres immédiatement. Les renforts se composaient de la Troupe de campagne du Yukon, mais le logement à Dawson n’était pas adéquat pour tous les gendarmes et les membres de la Troupe de campagne en place. Même si le détachement était sophistiqué et comprenait un quartier des officiers, un hôpital, des casernes et une prison, il ne pouvait contenir tout le personnel sur le site.

Au printemps de 1898, le fleuve Yukon a débordé et a inondé les casernes, la salle des rapports, l’hôpital, les quartiers des sergents et l’entrepôt. L’inspecteur Harper a dû entrer et sortir de ses quartiers en canot. Il a recommandé la construction d’une salle de jeu avec une table de billard et d’autres jeux qui seront fournis. (Rapport de la Police à cheval du Nord-Ouest, 1898. Ottawa : Imprimeur de la Reine. 1899:73.)

Quand M. Steele est arrivé le 5 septembre 1898, le poste de Dawson comptait 51 officiers, cinq gendarmes auxiliaires (conducteurs d’attelages de chiens). Il y avait des avant-postes à Fort Constantine, à la rivière Stewart et à Selkirk. (Police à cheval du Nord-Ouest: Territoire du Yukon. YA 351.74062 Nor 1898:30.)

Sam Steele est arrivé à la fin de l’été 1898 et a assumé le commandement. Parmi ses tâches, il était responsable d’effectuer la patrouille des champs aurifères, de s’assurer de la santé et de la sécurité de tout le monde dans la région, et de représenter la P.C.N.-O. au sein de conseils et de comités du nouveau conseil territorial. La charge de travail était tellement considérable pour M. Steele et ses hommes que la P.C.N.-O. a établi, en 1900, un détachement et un poste en ville. Les tâches ont été divisées entre les équipes en ville qui s’occupaient des patrouilles de jour et de nuit.

Pour le chef de police Perry, le logement était suffisant à Dawson si la Troupe de campagne du Yukon partait l’été suivant (1900). Sinon, il faudrait construire des quartiers et un mess pour les sergents, un atelier pour les artisans et une écurie. (Rapport de la Police à cheval du Nord-Ouest, 1899. Document parlementaire no 15. Ottawa : Imprimeur de la Reine. 1900:5.) La Troupe de campagne a quitté en 1900, mais les tâches effectuées par la P.C.N.-O. sont demeurées constantes.

Durant cette période, la force avait deux emplacements : le détachement de Dawson et le poste en ville, ce qui était malgré tout insuffisant, tel que noté dans l’extrait suivant. En 1901, on avait besoin de plus de quartiers pour les officiers mariés à Dawson, car le commandant devait vivre dans les casernes. L’inspecteur Wroughton était responsable de prélever les redevances minières et il a prélevé 8 078,88 $ cette année-là. Le détachement de Dawson comptait un chef de police, quatre inspecteurs, un chef adjoint, quatre sergents d’état-major, deux sergents, cinq caporaux, 48 gendarmes, 15 gendarmes auxiliaires, deux préposés, pour un total de 82 hommes. Le poste en ville comptait un inspecteur, un sergent, un caporal, 12 gendarmes et un gendarme auxiliaire, pour un total de 15 hommes. (Rapport de la Police à cheval du Nord-Ouest, 1901. Document parlementaire, volume 11. Ottawa : Imprimeur de la Reine. 1902:6, 50, 65.)

Au début des années 1910, avec la fin de la ruée et le début de la Première Guerre mondiale, le détachement de Dawson ne comptait qu’entre 20 et 25 hommes.

De nos jours, Dawson est toujours un détachement important de la GRC.