La P.C.N.-O. dans le Nord

Miles Canyon

Miles Canyon et les rapides de Whitehorse présentaient un autre défi aux « stampeders » en route vers le Klondike. Les rapides étaient violents et extrêmement dangereux. Un détachement a été établi ici, mais il y avait toujours des accidents mortels dans les rapides. Le chef de police Sam Steele a appliqué un décret : seuls les pilotes expérimentés pouvaient se déplacer sur Miles Canyon et les rapides. Ce décret a sauvé d’innombrables vies et a fait de ce détachement l’un des plus occupés durant la ruée vers l’or du Klondike.

Le détachement se compose de deux bons édifices près de l’endroit d’arrêt des véhicules à Macaulay à Canyon City. L’un des édifices est un détachement et l’autre est un entrepôt. Les trois hommes en poste ici apportent leurs rations à Macaulay et prennent leurs repas à son hôtel. (Rapport de la Police à cheval du Nord-Ouest, 1898. Ottawa : Imprimeur de la Reine. 1899:36.)

On a demandé à la police d’affecter un gendarme pour aider l’agent des douanes à Miles Canyon en 1899 et le sergent Watson a reçu l’ordre d’offrir toute l’aide qu’il pouvait. (Rapport de la Police à cheval du Nord-Ouest, 1899. Document parlementaire no 15. Ottawa : Imprimeur de la Reine. 1900:28.)

En 1901, les détachements de Tagish et de McClintock ont été abandonnés et le détachement de Miles Canyon a augmenté ses effectifs, car la contrebande d’alcool pouvait être mieux contrôlée ici. Les édifices à Tagish et à McClintock sont toujours là, au cas où nous en aurions encore besoin. (Rapport de la Police à cheval du Nord-Ouest, 1901. Document parlementaire, volume 11. Ottawa : Imprimeur de la Reine. 1902:9.)

Le détachement de Miles Canyon a fermé en 1900.