La P.C.N.-O. dans le Nord

White Pass Summit

L’établissement d’un bureau de douanes à Tagish Post en 1897 a fait croire aux Américains que la frontière se trouvait là. Toutefois, l’établissement d’un poste de police et des bureaux de douanes aux sommets des cols White et Chilkoot leur a indiqué où se trouvait la frontière nationale.

L’inspecteur Cartwright a relevé l’inspecteur Strickland au détachement du col White le 28 mars 1898. Le détachement se composait alors de quatre sous-officiers, de 16 hommes et de quatre chevaux. En plus des tâches régulières de la police, les hommes s’occupaient des douanes, et deux hommes et un sous-officier étaient affectés à la coupe de bois.  Le bois était apporté d’un endroit près de Log Cabin, à 22 kilomètres de là, par une équipe de chevaux. C’était un travail difficile et d’autres groupes payaient 110 $ par corde pour faire transporter leur bois. Ce travail sur le sentier était, par moment, très ardu, car la neige est un genre de neige fondue mouillée et les hommes doivent porter des vêtements en toilée huilée presque tout le temps. « … une certaine personne voyageant de Skagway à Bennett a jugé nécessaire de se faire escorter, parce qu’il transportait de grandes sommes d’argent, par un caporal et deux hommes, fournis par la force régulière des États-Unis établie à Skagway; il a renvoyé la dite escorte près du poste [col White] et lorsqu’on lui a demandé s’il pensait qu’il était nécessaire de prendre une escorte du sommet jusqu’à Bennett, il a dit non, car il n’avait aucunement peur d’être volé une fois en territoire canadien; c’était un citoyen américain. (Rapport de la Police à cheval du Nord-Ouest, 1898. Ottawa : Imprimeur de la Reine. 1899:111-113.)

L’inspecteur des douanes et de l’immigration était aidé dans ses fonctions par le sergent Mapley qui avait acquis de l’expérience au poste de ville de Dawson. M. Mapley connaît la plupart des indésirables essayant d’entrer au Canada par cette route. L’immigration américaine refoule les prostituées et les entremetteuses qui tentent d’entrer par la côte de l’Alaska. Ces femmes essaient alors de rentrer au Yukon, mais trouvent que les lois sur l’immigration ici sont tout aussi rigides.(Rapport de la Police à cheval du Nord-Ouest, 1915. Document parlementaire no 28. Ottawa : Imprimeur de la Reine. 1915:224.)

Log Cabin /White Pass City : Anticipant une ruée dans la région du lac Atlin durant l’hiver de 1898-1899, la compagnie de chemin de fer prépare un chemin de traîneau entre le poste du col White (Log Cabin) et la tête de Taku Arm, en passant par le lac Otter, à 112 kilomètres. Un grand abri de fret se construit à Log Cabin et tous les biens seront inspectés par les représentants des douanes avant de se rendre à Atlin. (Rapport de la Police à cheval du Nord-Ouest, 1898. Ottawa : Imprimeur de la Reine. 1899:36.)

M. Steele a reçu la permission de retirer ses hommes des sommets des cols White et Chilkoot pendant l’hiver, mais une patrouille s’y rend chaque jour et le drapeau demeure. (Rapport de la Police à cheval du Nord-Ouest, 1898. Ottawa : Imprimeur de la Reine. 1899:35.)

Le bureau du sous-percepteur a été déplacé de Log Cabin à Bennett en août 1899. Un adjoint demeure à Log Cabin pour examiner les bagages et les sceaux. (Rapport de la Police à cheval du Nord-Ouest, 1899. Document parlementaire no 15. Ottawa : Imprimeur de la Reine. 1900:28.)