Barrages du bassin du Columbia

Aberfeldie
Bonnington Falls
Boundary Falls Brilliant Cascade Corra Linn Cottonwood Creek Duncan Elko Goat River Granby Hugh Keenleyside Illecillewaet Kaslo Canal Kootenay Libby Lower Bonnington Mark Creek Mica Revelstoke Seven Mile Centrale Silversmith South Slocan Spillimacheen Upper Bonnington Walter Hardman Waneta Whatshan

  |   Sélection directe d'un barrage :

Barrage Bonnington Falls

Chutes de Bonnington

FAITS SAILLANTS
Barrage Bonnington Falls
Achevé : 1906
Exploitant : Ville de Nelson
Type : Fil de l'eau

HISTOIRE

Dessin au trait de la centrale Nelson

Le nom des chutes supérieures de Bonnington situées sur la rivière Kootenay, entre Nelson et Castlegar, vient de celui de Sir Charles Ross, un des membres fondateurs de la West Kootenay Power and Light d'après les caractéristiques hydrographiques de son domaine en Écosse. C'est la première de deux chutes situées sur à peu près deux kilomètres (1,2 mille) de cette portion de la rivière avec une dénivellation d'environ 18 mètres (60 pieds). Les chutes sont à la fois un obstacle pour la navigation quand les voies navigables servent de routes, mais aussi pour les poissons qui essayent de remonter jusqu'au lac Kootenay. Aujourd'hui la partie supérieure des chutes de Bonnington abrite deux centrales hydroélectriques: l'une gérée par FortisBC et l'autre par Nelson Hydro.

La ville de Nelson construit sa centrale sur la rivière dès 1905 du fait que l'exploitation du barrage des chutes de la Cottonwood, situé à l'intérieur même de la ville, commence à poser des problèmes. Le 14 janvier 1901, on concédé à la municipalité un premier permis d'exploitation hydraulique sur la rivière Kootenay, aux chutes de Bonnington. La West Kootenay Power &Light Company, qui exploite, depuis 1897, une centrale située en aval, sur les chutes inférieures de Bonnington, proteste avec vigueur contre cette concession du permis et de la terre. Elle craint en effet que la nouvelle installation de Nelson ne limite la capacité de sa centrale à produire de l'énergie.

La ville de Nelson peut construire sa centrale grâce à un arrêté de janvier 1905 qui lui permet d'emprunter 150.000 dollars pour les travaux. Un second arrêté, voté au mois de septembre de la même année, lui permet d'emprunter 150.000 dollars de plus. L'achèvement de la centrale est retardé par une injonction du tribunal qui répond à la demande de la West Kootenay Power d'arrêter les travaux sous prétexte que la construction de la centrale déplace des rochers et bloque le flux de l'eau vers les turbines de leur centrale des chutes inférieures de Bonnington, située en aval. Les tribunaux reçoivent cette demande en août 1905, la municipalité de Nelson fait appel et gagne sa cause en janvier 1906.

La centrale de la ville commence à fonctionner le 27 janvier 1907, et le Conseil finit par donner son approbation après que tous les problèmes et détails mécaniques aient résolus en juillet 1908. En septembre de cette même année, on demande à nouveau aux habitants de Nelson d'approuver par règlement municipal, un emprunt de 85.000 dollars pour la construction d'un deuxième groupe électrogène qui atteint rapidement sa capacité. Ce deuxième groupe est installé et accepté le 10 juin 1910. On étend le service vers l'est jusqu'à Ainsworth en 1923 et on installe un troisième groupe en 1929, puis un quatrième en 1949 avec le deuxième prolongement vers la centrale. Le cinquième, installé dans sa propre structure, commence à fonctionner dès 1995.

La centrale de la ville connaît une deuxième crise grave en 1971 lorsqu'elle doit affronter une menace d'expropriation de ses terres à cause de la construction du canal Kootenay par BC Hydro. Après des années de négociations et l'échec de diverses propositions, la municipalité de Nelson et BC Hydro finissent par parvenir à une entente et signent un accord sur les droits d'utilisation de l'eau. Lorsque en 1976, le canal Kootenay entre en service la production d'énergie hydroélectrique de la centrale municipale baisse de 15%. Avec la signature du traité, la province exproprie 10 hectares (25.26 acres) de terres: la municipalité de Nelson reçoit 400 000 dollars en dédommagement et BC Hydro lui alloue de l'eau pour qu'elle puisse atteindre le niveau de production d'énergie tel qu'il était avant la construction du canal, ce qui lui permet également de rester propriétaire de la centrale et du réseau électrique.

Nelson tire des bénéfices du fait qu'elle est propriétaire de l'infrastructure de sa centrale. Au cours des années, de grands projets communautaires ont été financés grâce aux profits et aux épargnes générés par la centrale, comme les installations sportives et les salles de manifestations du Centre communautaire construit pendant la Dépression, l'octroi de subventions aux services municipaux du gaz et au tramway de la ville qui n'auraient jamais pu survivre sans l'aide des revenus de la centrale.


Galerie photos du barrage
Barrage Bonnington Falls
Barrage Bonnington Falls

Centrale Nelson après le premier rajoût.
Autres photos du barrage Chutes de Bonnington