Barrages du bassin du Columbia

Aberfeldie
Bonnington Falls
Boundary Falls Brilliant Cascade Corra Linn Cottonwood Creek Duncan Elko Goat River Granby Hugh Keenleyside Illecillewaet Kaslo Canal Kootenay Libby Lower Bonnington Mark Creek Mica Revelstoke Seven Mile Centrale Silversmith South Slocan Spillimacheen Upper Bonnington Walter Hardman Waneta Whatshan

  |   Sélection directe d'un barrage :

Barrage Mica

Fleuve Columbia 135 km au nord de Revelstoke

FAITS SAILLANTS
Barrage Mica
Achevé : 1973
Exploitant : BC Hydro
Type : Barrage en terre - réservoir

HISTOIRE

Situé à 135 km au nord de Revelstoke, le barrage Mica est le troisième et le dernier des barrages construits en vertu du Traité du fleuve Columbia signé par le Canada et les États-Unis en 1961 et ratifié par le Canada en 1964. Le Traité assure les meilleures conditions possibles de production d'hydroélectricité dans la partie aval du fleuve Columbia aux États-Unis et de contrôle des crues tout le long du fleuve. La construction du barrage, un des plus grands barrages en terre du monde à l'époque, commence en 1967 et s'achève le 23 mars 1973. En 1977, BC Hydro installe une centrale produisant 1.792 mégawatts, ce qui fait du barrage Mica le seul barrage canadien construit en vertu du Traité qui produise de l'énergie. On bâtit près du site un village pour les ouvriers et leurs familles. Au moment de l'activité maximale, il héberge 4000 personnes. Ses services comprennent une école, un centre communautaire, un poste d'incendie, un poste de police, un magasin général et un bureau de poste, qui ferment à mesure que leur utilité se réduit. Quand le barrage de Revelstoke est construit en 1984, le village est re-localisé sur des terrains plus élevés afin d'éviter la montée de l'eau. Il héberge aujourd'hui les personnes qui travaillent au barrage Mica.

Le barrage Mica a créé le réservoir Kinbasket qui s'étend sur 21.000 kilomètres carrés (8108 milles carrés) et est alimenté par le fleuve Columbia et les rivières Kicking Horse, Canoe et Wood. On a coupé les arbres de certaines parties de ce vaste réservoir avant que l'eau ne s'accumule et, maintenant, les troncs se dispersent et s'entassent à la surface. Le réservoir recouvre la route historique de Big Bend qui, était, avant que la Transcanadienne ne franchisse le col Rogers en 1962, la seule route à traverser les monts Selkirk.


Galerie photos du barrage