De la 7e à la 10e année

Objectifs de la leçon : l’élève sera en mesure:
  1. de comprendre comment on utilise les cartes topographiques pour représenter le monde en trois dimensions
  2. d’apprendre à interpréter les courbes de niveau
  3. de comprendre la notion d’élévation
Matériel :
  • cartes topographiques 115B et 115 C
  • papier ordinaire
  • crayons
  • règles

Déroulement de la leçon

1 Commencez le cours en dessinant le profil d’une montagne au tableau. Dites à la classe que les cartographes ont dû résoudre le problème d’avoir à représenter le monde en trois dimensions sur une feuille en deux dimensions. Par exemple, si vous deviez partir en randonnée dans une région qui vous est inconnue, vous aimeriez savoir si vous y trouverez des terrains faciles à emprunter, des falaises, des vallées, des montagnes, des ravins ou d’autres éléments géographiques. À quelle altitude s’élève le sentier? Est-ce que la randonnée sera facile ou difficile?

L’élévation est la mesure de la hauteur d’un endroit au-dessus du niveau de la mer. On peut comparer tous les endroits d’après le nombre de mètres auxquels ils se trouvent au-dessus du niveau de la mer, qui lui est constant.

2. Retournez au dessin au tableau. Mesurez et inscrivez des intervalles équidistants à 50 mètres l’un de l’autre de bas en haut de la montagne. Pour représenter fidèlement les élévations et pour indiquer les élévations et les dépressions du terrain, les cartographes créent des cartes topographiques. Sur ces cartes, on trouve des courbes de niveau pour représenter les points qui sont à la même élévation. Une courbe de niveau réunit tous les points de même altitude.

3. Retournez à nouveau au profil au tableau. Dites aux élèves que vous allez convertir le profil de la montagne pour qu’il ressemble à celui d’une carte topographique. Au lieu de la voir la montagne de profil, on la verrait du dessus. Dessinez des lignes pointillées à partir des points d’intersection des intervalles de 50 m et du profil de la montagne. Reliez les points de même élévation ensemble, au moyen de courbes de niveau, pour créer les dimensions qui ne sont pas représentées sur le profil. Montrez comment seraient représentés deux pics et une crête sur une carte. Montrez comment serait représentée une vallée ou une dépression.

4. Rassemblez les élèves en groupes de trois. Distribuez une carte topographique à chaque groupe. Demandez-leur de trouver les éléments suivants :
- les intervalles représentés par chaque courbe de niveau
- trois pics différents
- une crête
- une vallée
- une dépression
- une élévation progressive du terrain
- une forte pente
- une région plate

5. Maintenant, chaque groupe choisit une région du mont Logan. Ils doivent coucher une règle le long des lignes et choisir quel segment de 5 cm, en ligne droite, leur servira à créer un profil. La règle doit demeurer au même endroit.

Ensuite, ils doivent combiner leurs connaissances des échelles à celles des courbes de niveau. Sur une feuille, ils doivent tracer une ligne horizontale de 25 cm (un centimètre sur la carte sera l’équivalent de 5 centimètres sur la feuille). Cette ligne horizontale représente l’axe de leur profil. Ils doivent y indiquer les centimètres et les millimètres.

Puis, ils doivent tracer une ligne verticale à chacune des extrémités de la ligne horizontale. Ils doivent calculer l’élévation le long de leur fragment de 5 cm du mont Logan. Quel est le niveau le plus bas? Quel est le plus élevé? Selon une échelle de 1/250 000, combien de centimètres seraient nécessaires pour représenter une hausse de l’élévation sur les axes verticaux? Ils doivent indiquer l’équivalent de 200 m sur les axes verticaux (selon une échelle de 1/250 000, 0,08 cm équivaut à 200 m. Puisqu’ils ont multiplié l’échelle par 5, 0,04 cm, ou 4 mm, représente 200 m). Effectuez ce calcul avec la classe ou circulez parmi les groupes pour vous assurer que les élèves reproduisent leur profil correctement.

En gardant la règle au même endroit, ils doivent mesurer la distance jusqu’à la première courbe de niveau et l’inscrire sur la ligne horizontale. Ils doivent mesurer la distance de l’intersection de l’axe horizontal et de la marque de la courbe de niveau sur l’axe vertical. Cela représente le premier point du profil. Ils continuent à faire une marque pour chacune des courbes de niveau qui se trouvent le long de la règle jusqu’à ce que toutes les données de la carte soient représentées par des points sur le profil. Finalement, ils doivent relier les points sur leur profil afin de récréer la troisième dimension manquante de la carte en courbes de niveau.