De la 6e à la 10e année

Objectifs de la leçon : l’élève sera en mesure de :
  1. comprendre que les différentes cultures utilisent des moyens de communication orale pour transmettre l’information importante;
  2. prendre conscience que parmi les Premières nations, le rôle du conteur et l’importance du conte ont été et sont toujours des éléments très importants des cultures et des communautés;
  3. prendre conscience du rôle de l’information et des récits oraux dans leur propre vie.

Matériel :

  • Ordinateurs munis d’un accès à l’Internet
  • Copies de la feuille de questions
  • Livres de contes (Les frères Grimm, les fables d’Ésope, etc.)
  • Ouvrages de référence tels que
  • Ouvrages de référence sur la tradition orale des Premières nations tels que :

McClellan, Catharine

1975: My Old People Say. An Ethnographic Survey of Southern Yukon Territory. 2 parts. [=National Museum of Man Publications in Ethnology, Nos. 6(1) and 6(2).] National Museums of Canada, Ottawa.

1987 A History of the Yukon Indians. Part of the Land, Part of the Water. With Lucie Birckel, Robert Bringhurst, James A. Fall, Carol McCarthy and Janice R. Sheppard. Douglas & McIntyre, Vancouver

Robinson, Harry

Robinson, Harry, Edited by Wendy Wickwire:
1989: Write It on Your Heart: The Epic World of an Okanagan Storyteller Talonbooks/ Northwestern University Press. 1989.

Sturtevant, William, General Editor

1981 Handbook of North American Indians. Volume 6. Subarctic. June Helm, Volume Editor. Smithsonian Institution, Washington.

* Il existe de nombreux excellents ouvrages. Je vous suggère de consulter votre bibliothécaire ou de communiquer avec le bureau d’anthropologie et des études autochtones d’un collège ou d’une université, ou d’effectuer une recherche sur Internet.


Déroulement de la leçon :
1.Quelques options s’offrent à vous. La meilleure consiste à inviter un conteur autochtone de la région en classe afin qu’il raconte des histoires aux élèves. À nouveau, discutez en classe du comportement respectueux approprié à adopter avant la visite du conteur. En général, les conteurs sont des aînés, il faut donc communiquer avec la Première nation afin de bien vous renseigner sur le comportement respectueux à adopter envers l’aîné et le rappeler aux élèves avant la visite de l’aîné. Ayez de la nourriture à partager avec l’aîné, de même que du thé et du jus. Assurez-vous d’offrir de quoi manger et du thé à l’aîné lors de sa visite. Assurez-vous que tout le monde est confortable. Vous pourriez demander aux élèves d’apporter des coussins et déplacer les pupitres pour que tous puissent s’asseoir confortablement en formant un cercle. Si le conteur est un aîné, il peut avoir besoin d’une chaise. Vérifiez ces détails au préalable et assurez-vous que tout est prêt pour la visite du conteur. C’est un événement qui sort de l’ordinaire, donc préparez-vous en conséquence et stimulez l’enthousiasme des élèves. Une fois que le conteur aura terminé ses histoires, remerciez-le (un cadeau et une carte de remerciement sont toujours les bienvenus). Après le départ du conteur, ou en guise de devoir, les élèves devront noter ce dont ils se souviennent des évènements des récits, des personnages et des leçons qu’ils croient en avoir tirées. Les élèves doivent partager en classe ce qu’ils auront noté le plus tôt possible.

2.Si vous vivez dans une région où il n’y a aucun conteur, recherchez des enregistrements vidéo de conteurs. Il y a également des sites Internet et des documents en ligne qui pourraient être utiles. Vous pouvez également vous servir de l’ouvrage de Harry Robinson pour reproduire ce qui est possible de l’expérience précédente. À nouveau, faites-en un événement spécial. Servez de la nourriture et des boissons. Assoyez-vous confortablement. Les élèves peuvent même fermer les yeux pour laisser libre cours à leur imagination. Racontez à voix haute des histoires de l’ouvrage de Harry Robinson. Complétez le cours comme pour l’expérience précédente, c’est-à-dire par la prise de notes et le partage de ces dernières.