La présente unité parle d’écosystèmes, d’interdépendance et de réseaux alimentaires. Elle établit une comparaison entre les écosystèmes locaux et les écosystèmes en haute altitude et permet aux élèves d’interpréter l’information, à la fois sur les plans visuel et spatial et sur le plan linguistique. Les idées présentées dans cette unité ne sont pas complexes; elles peuvent donc être adaptées aux classes intermédiaires. Elles peuvent aussi être modifiées et servir d’introduction ou de synthèse à un cours sur l’adaptation à l’intention des élèves du cycle supérieur. L’unité d’apprentissage est un outil merveilleux, car elle permet aux élèves de représenter ce qu’ils ont appris sous forme artistique et physique, particulièrement lorsqu’on leur demande d’expliquer leurs choix. Ce processus permet aux élèves plus âgés de comprendre les détails et les liens entre plusieurs idées mieux qu’ils ne le feraient par des exercices de lecture et de rédaction seuls. L’unité met aussi l’accent sur le travail d’équipe de différentes façons.


Liens à faire avec les cours :

Protocole de l’Ouest et du Nord canadiens de collaboration concernant l’éducation :
Cadre commun de résultats d’apprentissage en sciences de la nature

7e année SCIENCES DE LA VIE

Les interactions au sein des écosystèmes


STSE: Il est attendu que l’élève sera apte à...


Nature des sciences et de la technologie:

109-12: distinguer des termes scientifiques ou technologiques de ceux qui ne le sont pas (p. ex. : utiliser des termes scientifiques tels qu’«insecte» et «caribou» au lieu de «bébitte» et «renne»)

Interactions entre les sciences et la technologie:

111-1: donner des exemples de connaissances scientifiques qui ont entraîné le développement de technologies (p. ex. : fournir des exemples tels que comment la compréhension des effets de l’azote, du phosphore et du potassium sur la croissance des plantes est rattachée à la production des fertilisants, comment une compréhension des micro-organismes a eu un effet sur la production et la préservation des aliments et comment une connaissance du comportement des poissons est utilisée en pisciculture)

111-6: utiliser le concept de système comme un outil pour permettre l’interprétation de la structure et de l’interaction des systèmes naturels et technologiques (p. ex. : comparer les intrants et les extrants d’un écosystème à ceux d’une communauté d’humains isolée)


Contextes social et environnemental des sciences et de la technologie:

112-4: donner des exemples d’établissements canadiens qui appuient des projets scientifiques et technologiques (p. ex. : donner des exemples de groupes environnementaux de conservation, de ministères fédéraux et provinciaux, d’instituts marins, d’universités et de collèges)

112-8: donner des exemples qui illustrent que les sciences et la technologie se manifestent dans diverses situations faisant intervenir des groupes ou des individus (p. ex. : donner des exemples tels que le jardinage personnel et communautaire, des études d’impact environnemental menées par des chimistes en environnement et des recherches menées par des équipes internationales de scientifiques)

113-10: donner des exemples de problèmes qui surviennent au foyer, dans un milieu industriel ou dans l’environnement et qui ne peuvent être résolus à l’aide de connaissances scientifiques et technologiques (p. ex. : identifier des questions telles que la population acceptable d’une espèce animale ou la décision de pulvériser les moustiques dans une ville)

113-11: proposer un plan d’action pour des questions sociales relatives aux sciences et à la technologie, en tenant compte des besoins personnels (p. ex. : proposer un plan d’action pour protéger des sites de nidification pour une espèce d’oiseau donnée)


HABILETÉS: Il est attendu que l’élève sera apte à...

Identification du problème et planification:

208-2: identifier des questions à étudier découlant de problèmes pratiques et d’enjeux (p. ex. : identifier des questions possibles telles que «comment pourrait-on prolonger l’utilisation d’un site d’enfouissement des déchets?» et «comment une communauté pourrait-elle réduire la quantité de déchets qu’elle produit?»)

208-3: définir et délimiter des questions et des problèmes facilitant la réalisation de recherches (p. ex. : délimiter un problème lié à une recherche sur l’impact des feux de forêt sur la succession écologique)

208-5: énoncer une prédiction ou une hypothèse basée sur des renseignements de fond ou un schéma d’événements observés (p. ex. : prédire de quoi aura l’air un écosystème aquatique 25 ans plus tard selon les caractéristiques de la région et les changements à long terme observés dans des sites semblables)


Réalisation et enregistrement de données:

209-5: sélectionner et intégrer des renseignements de diverses sources imprimées ou électroniques ou de différentes parties d’une même source (p. ex. : compiler des informations tirées d’une variété de livres, de revues, de brochures et de sites sur l’Internet, ainsi que de conversations avec des expertes et experts, sur le rôle des micro-organismes dans la conservation alimentaire)


Analyse et interprétation:

210-1: utiliser ou élaborer une clé de classification (p. ex. : construire une clé qui permettra à des camarades de classe d’établir la différence entre les producteurs et les consommateurs)

210-2: compiler et afficher des données, manuellement ou par ordinateur, sous divers formats, y compris des diagrammes, des organigrammes, des tableaux, des histogrammes, des graphiques linéaires et des diagrammes de dispersion (p. ex. : préparer un diagramme qui illustre le flux d’énergie dans un réseau alimentaire qui existe dans la cour d’école)

210-3: identifier les forces et les faiblesses de diverses méthodes de collecte et de présentation des données (p. ex. : comparer les observations faites sur le terrain et celles basées sur une émission de télévision)

210-12: identifier et évaluer des applications possibles de découvertes (p. ex. : déterminer le nombre maximum de personnes autorisées à visiter une région fragile, telle qu’une réserve ou un parc écologique)

Communication et travail d’équipe:

211-5: défendre une position sur une question ou un problème, basée sur des découvertes (p. ex. : défendre sa position quant à l’augmentation ou la réduction des quotas de chasse ou de pêche pour un animal particulier)


CONNAISANCES: Il est attendu que l’élève sera apte à...

304-1: expliquer comment la classification biologique tient compte de la diversité de la vie sur la Terre

304-2: identifier les rôles de producteurs, consommateurs et décomposeurs dans un écosystème local et décrire leur diversité et leurs interactions

304-3: décrire des conditions qui sont essentielles à la croissance et à la reproduction des plantes et des micro-organismes dans un écosystème et faire des liens entre ces conditions et divers aspects des ressources alimentaires humaines

306-1: décrire comment l’énergie est fournie à un réseau alimentaire et comment elle est transmise dans celui-ci

306-2: décrire comment la matière est recyclée dans un écosystème par l’entremise d’interactions entre des plantes, des animaux, des champignons et des micro-organismes

306-3: décrire des interactions entre des facteurs biotiques et abiotiques dans un écosystème

306-4: identifier des signes de la succession écologique dans un écosystème local


10e année : SCIENCES DE LA VIE

La durabilité des écosystèmes

STSE: Il est attendu que l’élève sera apte à...

Nature des sciences et de la technologie:

114-1: expliquer comment un changement de paradigme peut changer les vues scientifiques du monde (p. ex. : donner des exemples tels que le changement d’une opinion mondiale centrée sur l’humain à une centrée sur des interactions entre toutes les espèces ou un changement au fait que tous les facteurs biotiques et abiotiques sur la Terre sont étroitement reliés entre eux

114-5: décrire l’importance de la revue par ses pairs dans le développement des connaissances scientifiques (p. ex. : décrire l’importance de la revue par ses pairs lors de l’apport d’une rétroaction critique sur la recherche reliée à l’impact des polluants atmosphériques sur un écosystème)
Interactions entre les sciences et la technologie

116-1: identifier des exemples où la compréhension scientifique a été améliorée ou révisée en raison de l’invention d’une technologie (p. ex. : donner des exemples tels que comment des tests et des techniques utilisés pour déterminer les niveaux d’oxygène, de phosphate et de nitrate dissous ont aidé à comprendre des changements importants dans les écosystèmes aquatiques ou comment des colliers de dépistage ont fourni des données sur les habitudes migratoires et la grandeur des populations)


Contextes social et environnemental des sciences et de la technologie:

117-3: décrire comment des projets de recherches canadiens en sciences et en technologie sont financés (p. ex. : donner des exemples tels que des subventions octroyées par des groupes environnementaux, par les gouvernements fédéral et provinciaux et par les industries des ressources et du tourisme)

118-1: comparer des avantages et des inconvénients pour la société et l’environnement lorsqu’on applique des connaissances scientifiques ou on introduit une technologie (p. ex. : comparer les risques et les avantages dans des exemples tels que l’utilisation de pesticides et de fertilisants, l’utilisation de filets de pêche, la protection d’une espèce particulière ou l’introduction d’une nouvelle espèce dans une région donnée)

118-5: défendre une décision ou un jugement et démontrer qu’il peut exister des arguments pertinents issus de différentes perspectives (p. ex. : présenter un mémoire dans le cadre d’audiences publiques et résumer les mémoires d’autrui sur un enjeu relié à un enjeu environnemental local)

118-9: proposer un plan d’action pour des questions sociales liées aux sciences et à la technologie, en tenant compte des besoins humains et environnementaux (p. ex. : organiser des audiences publiques sur une question telle que les quotas de pêche saisonniers et la subvention des moyens de transport en commun)


HABILETÉS: Il est attendu que l’élève sera apte à...

Identification du problème et planification:

212-4: énoncer une prédiction ou une hypothèse basée sur des données disponibles et des renseignements de fond (p. ex : prédire l’impact de la pêche et de la récolte d’autres ressources comme les algues après voir examiné un écosystème aquatique; prédire l’impact sur un écosystème de fournir un excédant de nourriture à un organisme donné)

212-7: formuler des définitions opérationnelles de variables importantes (p. ex. : formuler des définitions opérationnelles de termes tels que facteurs biotiques, facteurs abiotiques, biomasse et concentration chimique)


Réalisation et enregistrement de données:

213-7: sélectionner et intégrer des renseignements de diverses sources imprimées ou électroniques ou de différentes parties d’une même source (p. ex. : faire des recherches dans des publications gouvernementales pour rassembler des informations sur des projets de développement durable):

213-8: sélectionner et utiliser des instruments et des substances de façon sûre (p. ex. : sélectionner et utiliser un disque de Secchi, un pH-mètre et des filets d’échantillonnage pour recueillir des données dans l’étude d’un écosystème aquatique)


Analyse et interprétation:

214-1: décrire et appliquer une nomenclature et des systèmes de classification utilisés en sciences (p. ex. : utiliser des termes relatifs aux composantes biotiques et abiotiques dans le rapport d’une étude sur un écosystème)

214-3: compiler et afficher des données et des renseignements (manuellement ou par ordinateur) sous divers formats, y compris des diagrammes, des organigrammes, des tableaux, des graphiques et des diagrammes de dispersion (p. ex. : présenter des données statistiques au moyen de diagrammes, de tableaux et de graphiques dans le cadre de la présentation d’un mémoire à des audiences publiques sur l’exploration minière proposée dans une zone écologiquement sensible)
Communication et travail d’équipe

215-1: communiquer des questions, des idées et des intentions, recevoir, interpréter, comprendre et soutenir les idées d’autrui, ainsi qu’y répondre (p. ex. : participer en tant que membre d’une équipe, lors d’audiences publiques simulées, à la présentation de la perspective appropriée d’un intérêt particulier et répondre aux perspectives d’autrui)

215-4: identifier plusieurs perspectives qui influent sur une décision ou une question liée aux sciences (p. ex. : faire un rapport de la perspective présentée par autrui dans des audiences publiques)


CONNAISANCES: Il est attendu que l’élève sera apte à...

318-1: illustrer le flux cyclique de la matière dans les composantes biotiques et abiotiques d’un écosystème, en dépistant le carbone, l’azote et l’oxygène

318-2: décrire les mécanismes de bioaccumulation et expliquer son impact potentiel sur la viabilité et la diversité des consommateurs à tous les niveaux trophiques

318-3: expliquer pourquoi des écosystèmes aux caractéristiques similaires peuvent exister dans des lieux géographiques différents

318-4:expliquer pourquoi différents écosystèmes répondent différemment à des chocs à court terme et à des changements à long terme

318-5: expliquer diverses façons permettant de conserver un équilibre au sein de populations naturelles et établir des liens entre cet équilibre et les limites des ressources d’un écosystème

318-6: expliquer comment la biodiversité d’un écosystème contribue à sa durabilité

331-6: analyser l’impact de facteurs externes sur un écosystème

331-7: décrire comment la composition et la fertilité du sol sont altérées et comment ces changements pourraient affecter l’écosystème

109-1: décrire le rôle de la collecte de données, de l’identification de relations et de la proposition d’explications dans l’élaboration des connaissances scientifiques (p. ex. : expliquer que l’observation et l’identification de caractéristiques similaires permettent une classification et une appréciation de la diversité; expliquer que des liens simples entre prédateurs et proies laissent entrevoir des liens plus complexes dans un réseau alimentaire)