De la 8e à la 10e année

Objectifs de la leçon : le participant sera en mesure de :
  1. décrire certaines des notions de base du système de croyance des locuteurs du tutchone du Sud de la région du mont Logan en ce qui a trait à leur lien avec le territoire et les animaux;
  2. mener une recherche individuelle pour accroître ses connaissances dans le domaine;
  3. démontrer ses propres croyances en ce qui a trait à l’interdépendance entre les humains, les plantes et les animaux et le milieu physique.

Matériel :
  • Ordinateur muni d’un accès à l’Internet
  • Feuille pour la prise de note
  • Fournitures d’art
  • Documents de référence sur les liens des Premières nations avec le territoire tels que :

McClellan, Catharine

1975 My Old People Say. An Ethnographic Survey of SouthernYukon Territory. 2 parties. [National Museum of Man Publicationsin Ethnology, nos 6(1) et 6(2).] Musée canadien des civilisations, Ottawa.

1987 A History of the Yukon Indians. Part of the Land, Part of the Water. With Lucie Birckel, Robert Bringhurst, James A. Fall, Carol McCarthy and Janice R. Sheppard. Douglas & McIntyre, Vancouver Sturtevant, William, General Editor.


1981 Handbook of North American Indians. Volume 6. Subarctic. June Helm, Volume Editor. Smithsonian Institution, Washington.


*Il existe de nombreux excellents ouvrages. Je vous suggère de consulter votre bibliothécaire ou de communiquer avec le bureau d’anthropologie et des études autochtones d’un collège ou d’une université.
Stylos, crayons.


Déroulement de la leçon :

1. Distribuez les feuilles de prise de notes. Informez les élèves que la leçon d’aujourd’hui compte trois activités. D’abord, ils se brancheront au site Internet du mont Logan qui se trouve sur le site du Musée virtuel du Canada à l’adresse suivante http://www.virtualmuseum.ca/sgc-cms/expositions-exhibitions/logan/fr/index.php/md/Accueil. Ils doivent se rendre à la section Premières nations puis à la sous-section Savoir ancestral. Les sections sur la feuille de prise de notes correspondent aux différentes parties de cette sous-section. Aujourd’hui, nous allons lire la première partie du site Internet La relation des Premières nations avec le territoire, les animaux et la nature, et nous allons remplir les sections correspondantes sur la feuille de prise de notes au fur et à mesure (20 minutes).

2. La deuxième activité de la leçon d’aujourd’hui consiste à faire une recherche dans l’Internet ou dans les ouvrages sur la relation des Premières nations avec le territoire. Les élèves devraient prendre environ 15 minutes pour tenter d’en découvrir davantage sur ces relations, que ce soit chez les Tutchones du Sud ou d’autres Premières nations. Ensuite, ils prendront cinq minutes pour partager ce qu’ils ont appris avec le reste de la classe. Soulignez que chaque nation possède sa propre histoire, sa propre culture, sa propre langue et son propre système de croyances. Il existe de nombreux concepts communs chez les Premières nations, les Métis et les Inuits, mais il y également beaucoup de diversité. SUGGESTION : les élèves peuvent trouver beaucoup d’information en faisant une recherche sur la Première nation de Kluane, la Première nation de Champagne et Aishihik, les Tutchones du Sud, etc.

3. Autre option pour la deuxième activité : à votre discrétion, vous pouvez demander aux élèves d’effectuer une recherche directement auprès d’une Première nation de votre région. S’il y a des élèves autochtones dans la classe, vous pouvez étudier les croyances propres à leur culture. Ils pourront comparer les concepts de leur propre culture avec ceux des Tutchones du Sud.


4. Dans le cadre de la troisième activité, pendant la dernière partie du cours, les élèves se pencheront sur leurs propres croyances concernant l’interdépendance avec leur environnement. Pendant dix minutes, dans le calme, et munis d’un crayon, d’une feuille ou d’un journal, demandez-leur de noter les idées qui leur passent par la tête lorsqu’ils réfléchissent à leur relation avec le territoire, les animaux, les plantes, l’atmosphère, etc. Vous pouvez inscrire quelques questions au tableau pour les aider :

  • À quoi vous sentez-vous liés dans l’environnement?
  • Qu’est-ce l’interdépendance avec l’environnement signifie pour vous?
  • Comment interagissez-vous avec les plantes, les animaux, l’air et le territoire en tant que partie intégrante de votre vie?
  • Qu’arriverait-il si vous ne pouviez plus profiter de certains de ces éléments?
  • Les humains font-ils partie du milieu naturel ou en sont-ils séparés?
  • Quelles sont vos croyances concernant la relation entre les humains et le milieu naturel?


5. Après dix minutes de réflexion, les élèves doivent trouver un moyen d’exprimer leurs croyances en ce qui a trait à l’interdépendance avec l’environnement. Un choix varié de moyens d’expression s’offre à eux. Par exemple, un élève peut choisir de rédiger une courte dissertation ou un paragraphe bien développé. Un autre peut de s’exprimer de manière artistique ou au moyen de photographies, d’un collage de coupures de magazine ou d’une sculpture. Ils peuvent choisir de s’exprimer au moyen de la musique, d’un rap ou d’un sketch. Ils disposeront du reste du cours pour élaborer leur moyen d’expression et, comme devoir, ils devront terminer leur projet. Ils devront le présenter en classe le lendemain ou le surlendemain.


6. Évaluation : pendant que les élèves travaillent, l’enseignant circule dans la classe et vérifie les feuilles de prise de notes pour s’assurer qu’elles sont remplies et que les renseignements sont exacts, que les élèves participent et restent attentifs à la tâche, etc. Les élèves auront besoin des renseignements pris en notes pour le dernier examen.