De la 8e à la 10e année

Objectifs de la leçon – l’apprenant sera en mesure :
  1. d’expliquer ce que l’on entend par « mode de vie nomade »
  2. de décrire les notions de base du mode de vie nomade des Premières nations vivant à proximité du mont Logan
  3. d’expliquer comment les stratégies comme l’utilisation de caches a permis aux Premières nations de vivre en nomades
Matériel :
  • Ordinateurs munis d’un accès à l’Internet
  • Ouvrages de référence (comme pour les leçons précédentes)
  • Stylos, crayons, papier
  • Grande carte murale de la région du mont Logan

Déroulement de la leçon
1.Les élèves vont se rendre sur le site Internet pour lire la section portant sur les déplacements saisonniers et remplir la section correspondante de leurs feuilles de notes pendant les vingt premières minutes.

2.Dix minutes de recherche sur les modes de vie nomade, les déplacements et les échanges commerciaux entre les Tutchones du Sud ou avec d’autres Premières nations.

3.Discussion en classe (10 minutes) :

a.Partage des résultats des recherches. Qu’ont appris les élèves à propos des modes de vie nomades, des déplacements et des échanges entre les Premières nations?

b.Demandez aux élèves pourquoi les gens vivent encore ou vivaient selon un mode de vie nomade. Interrogez-les sur des sujets comme l’approvisionnement en nourriture, la variété du régime alimentaire, les échanges, etc. Développez l’idée que les locuteurs du tutchone du Sud ont adopté le mode de vie nomade pour prospérer dans un territoire où le printemps, l’été et l’automne étaient très courts et où l’hiver était long et froid. Les gens devaient se déplacer de région en région pour assurer la diversité de leur régime alimentaire et ne pas épuiser les ressources des régions qu’ils visitaient. Soulignez également que le mode de vie nomade ne signifie pas qu’ils erraient sans but, mais qu’ils suivaient un parcours systématique où se trouvaient des campements saisonniers et des sources de nourriture prévisibles, telles la migration des saumons, pouvant subvenir à leurs besoins essentiels.

c.Discutez de la construction des caches. Comment cette innovation a-t-elle influencé le mode de vie nomade? Qu’est-ce qu’il leur a permis cette innovation? Comment a-t-elle rendu le mode de vie nomade possible? Insistez sur le fait que les personnes vivant au Yukon aujourd’hui utilisent toujours des caches pour entreposer de la nourriture et des outils, particulièrement près des cabanes ou des campements sur le territoire où la protection contre les ours et les rongeurs est nécessaire.


4.Les élèves travailleront en petits groupes afin de concevoir la carte d’un territoire imaginaire où leur groupe familial et eux-mêmes adopteront un mode de vie nomade. Ils devront bien réfléchir à ce qu’ils devront incorporer à la carte. Y aura-t-il une rivière où les saumons migrent en été ou à l’automne? En ce qui concerne la chasse, y aura-t-il des territoires montagneux où trouver des mouflons? Y aura-t-il des forêts, des lacs et des régions marécageuses où trouver des orignaux? En ce qui a trait à la pêche sur glace et au piégeage en hiver, y aura-t-il des lacs et des rivières où faire la pêche sur glace et des territoires de piégeage? Des petits fruits? Des terrains boisés et des prairies où trouver des lapins? Où construiront-ils des caches? Qu’est-ce qu’ils y entreposeront? Où se trouveront leurs campements saisonniers? Y aura-t-il une source d’eau douce près des campements? Les élèves termineront le travail à la maison ou on accordera une autre heure de classe pour le terminer.