Notion de base de la tectonique des plaques : la subduction au point de rencontre de l’Alaska, de la Colombie-Britannique et du Yukon

INTERACTIVE
Subduction []
Subduction
Une grande partie des ceintures montagneuses est généralement formée lors de la convergence entre deux plaques continentales ou océaniques qui forment la croûte terrestre. Le long de la cote ouest de l’Amérique du Nord, la plaque du Pacifique se déplace vers le nord-ouest au rythme d’environ 5,5 cm par année. Elle plonge sous le sud-ouest de l’Alaska, à la manière d’un tapis roulant ou d’un convoyeur. Les spécialistes des sciences de la Terre appellent ce phénomène la subduction : cet enfoncement d’une portion de croûte océanique sous une plaque continentale ou océanique se poursuit depuis le début des temps géologiques et gruge la croûte océanique au même rythme qu’il produit la dorsale du milieu de l’Atlantique. C’est la combinaison de la dérive du continent nord-américain vers l’ouest (poussé par la distension dans l’Atlantique) et la dérive de la plaque océanique du Pacifique vers le nord qui cause la «subduction oblique» sous le golfe d’Alaska, qui a emprisonné un fragment en hauteur de la croûte continentale (la microplaque de Yakutat) au-dessus de la zone de subduction (lire la section suivante). La subduction de la croûte océanique, y compris des sédiments gorgés d’eau, provoque la fonte jusqu’à environ 80 kilomètres de profondeur. Cette nouvelle roche en fusion (magma) remonte le long de la plaque supérieure et produit les volcans - dans l’archipel en courbe des îles Aléoutiennes et dans les hauts sommets des monts Wrangell du centre-est de l’Alaska. Une éruption volcanique dans les monts Wrangell, qui s’est produite il y a environ 1200 ans, a provoqué des dépôts de tephra (qu’on appelle aussi «cendres de la rivière White») sur tout le centre du Yukon. Cette couche blanche sur le sol, un important marqueur des fonds de lac et des carottes de glace, sert à déterminer l’âge des sédiments sus-jacents et sous-jacents.
À mesure que la plaque tectonique avance vers le nord-ouest, le terrane de Yakutat est comprimé contre la plaque tectonique de l'Amérique du Nord (en jaune).
Zone de subduction des Aléoutiennes sous le golfe d'Alaska
Photo : S. Isreal, Commission géologique du Yukon



Le long de la côte ouest, la plaque océanique du Pacifique glisse vers le nord, séparée de l’Amérique du Nord par une faille coulissante, ou faille de décrochement, connue sous le nom de «marge continentale transformante des îles de la Reine-Charlotte». La plupart des failles sont au large des côtes, mais certaines, comme la faille Fairweather (qui passe près du mont Fairweather (16 000 pieds), à la pointe sud-ouest du nord-ouest de la Colombie-Britannique) poursuit sa trajectoire à l’intérieur des terres dans le sud-est de l’Alaska (lire la section sur les tremblements de terre). D’autres failles qui suivent un plan de fracture nord-ouest vers l’intérieur du Yukon et le nord de la Colombie-Britannique sont le reflet de temps révolus lorsque les continents, les îles et le fond des océans subissaient le brassage de la tectonique des plaques, résultant en la formation de terranes distincts.