Home

Pour voir davantage du Musée virtuel du Canada

Avant la guerre
L’holocauste
Libération
Camp de personne déplacéess
Où aller?
Le  Voyage
Bienvenue au Canada
Des vies nouvelles
Immigration Canada:aperçu
Ressources d'apprentissage

Après la guerre, le Canada fut l'un des premiers pays à ouvrir ses portes, avec circonspection, aux Juifs déplacés. En 1947, le gouvernement canadien émit le décret en conseil n° 1647 qui autorisait 1000 orphelins de guerre juifs à immigrer au Canada. En 1948, le Canada libéralisa sa politique d'immigration car l'essor que connut l'économie de l'après-guerre engendra le besoin d'un grand nombre de travailleurs. En une décennie presque deux millions de nouveaux venus, y compris des milliers de Juifs qui avaient survécu à l'Holocauste, furent admis.     suivant... »
Des modifications de la Loi sur l'immigration donnent au Cabinet le pouvoir "d'exclure des immigrants appartenant à une race réputée impropre au climat ou aux exigences du Canada".
Le Canada assouplit ses politiques d'immigration. Presque deux millions de nouveaux venus sont admis dans la décennie, y compris des milliers de Juifs survivants.
Le Canada évalue les demandes des immigrants avec un système de "points" qui tient compte de la langue et des compétences professionnelles.
Les Nations Unies décernent au Canada une médaille Nansen en reconnaissance de l'importante contribution du peuple canadien à la cause des réfugiés.
la Loi sur l'exclusion des Chinois a pour but d'éliminer virtuellement l'immigration chinoise au Canada Elle sera abrogée en 1947.
Après des années de pressions exercées par les communautés juives canadiennes, 1.123 orphelins juifs seront autorisés à immigrer au Canada.
Le Canada accueille presque 40.000 réfugiés hongrois à la suite de l'insurrection de ce pays.
La Commission de l'immigration et du statut de réfugié reconnaît aux femmes qui le revendiquent parce qu'elles craignent d'être persécutées en raison de leur sexe, le statut de réfugié.
Personnes déplacées
Les Juifs déplacés et apatrides et autres personnes dont les maisons avaient été détruites ou occupées par des étrangers et qui craignaient des représailles ou l'anéantissement s'ils retournaient dans leurs communautés d'origine d'avant la guerre. En 1945, on estime qu'il y eut entre 1,5 et 2 millions de personnes déplacées; ce chiffre comprend 200.000 Juifs, originaires surtout d'Europe de l'Est.