Des sentinelles dans la nuit - Les phares de l'Île-du-Prince-Édouard Musée virtuel du Canada
Navigation
        Précédente
Les gardiens du phare de Point Prim - page 2
Suivante      


Au début, le phare était illuminé avec quatre lampes. Cet éclairage s’étant avéré insuffisant à distance, le 5 février 1850, le commandant Beecher de la Marine de Sa Majesté a formulé les recommandations suivantes : « le feu serait grandement amélioré en ajoutant trois lampes et un réflecteur… ». Les lampes additionnelles auraient non seulement pour effet d’augmenter l’intensité de la lumière, mais elles éviteraient aussi que se produisent des situations où le feu serait réduit ou disparaîtrait encore, comme dans le cas relaté par le commandant Jenner.

« Le gardien au phare de Point Prim n’a pas d’assistant et le salaire qu’il reçoit n’est pas suffisant pour qu’il soit raisonnable de penser qu’il pourra s’en procurer un. Il est impossible pour lui, ou quiconque, d’être certain de pouvoir rester éveillé durant les treize ou quatorze heures consécutives que durent les nuits de novembre ou décembre; je recommande donc qu’il reçoive l’assistance requise pour assurer une présence constante et éveillée. » Cette assistance n’a jamais été accordée.

Le gardien tenait un journal quotidien où il notait le temps qu’il faisait, l’activité maritime, les tâches accomplies, tel que le peinturage, et les événements dignes d’être mentionnés. Il devait faire beaucoup d’écritures. Le phare devait être impeccablement tenu et chaulé ou peinturé au besoin. Le ministère fédéral responsable des phares devait être informé de toute réparation que le gardien ne pouvait faire lui-même et devait approuver le charpentier et le coût des matériaux additionnels. Rien ne devait être fait sans avoir au préalable reçu l’approbation de l’administration centrale de Charlottetown ou d’Ottawa.
Feu semblable au premier feu utilisé à Point Prim. 1845. Musée maritime de l’Atlantique.
Feu semblable au premier feu utilisé à Point Prim.
Le Brant, un navire de ravitaillement, au quai du gouvernement à Charlottetown. Vers 1945. Phare de Point Prim.
 
Le Brant, un navire de ravitaillement, au quai du gouvernement à Charlottetown.
 
     
 
© 2007, Association des musées communautaires de l’Île-du-Prince-Édouard Commentaires Générique Accueil English