Des sentinelles dans la nuit - Les phares de l'Île-du-Prince-Édouard Musée virtuel du Canada
Navigation
               

Le phare de Cape Bear

Le phare de Cape Bear est perché sur la pointe Sud-Est de l’Île-du-Prince-Édouard, où il guide les marins depuis 1881. Il a été construit peu de temps après que l’Île a joint la Confédération, à une époque où le golfe du Saint-Laurent et le détroit de Northumberland grouillaient de navires de pêche et de flottilles de la marine marchande internationale.

Le phare de Cape Bear a connu bien des changements pendant son existence et a été déménagé plusieurs fois à cause de l’érosion considérable des caps. La station radiotélégraphique Marconi, renommée pour avoir été la première station terrestre canadienne à recevoir le signal de détresse venant du Titanic en train de couler, était située sur le site jusqu’en 1922.

Le phare de Cape Bear, qui est maintenant automatisé, continue de guider la navigation des marins dans le détroit de Northumberland. Exploité par un organisme local sans but lucratif, le phare a été restauré et demeure une attraction populaire auprès des visiteurs et des amateurs de phares durant l’été.

Le phare de Cape Bear. 2006. CMAPEI.
 
Le phare de Cape Bear. 2006.
   
Vue panoramique de l’intérieur du phare de Cape Bear.
 
Visite virtuelle 2006 du phare de Cape Bear.
   
 
© 2007, Association des musées communautaires de l’Île-du-Prince-Édouard Commentaires Générique Accueil English