Des sentinelles dans la nuit - Les phares de l'Île-du-Prince-Édouard Musée virtuel du Canada
Navigation
            Suivant  

Le folklore de Cape Bear

Les gens de Cape Bear, de même que ceux de toutes les autres collectivités côtières de l’Île-du-Prince-Édouard, en particulier celles qui bordent le détroit de Northumberland, ont leurs propres histoires en rapport avec le bateau fantôme. Bien que toutes les histoires ont quelques détails en commun, il existe souvent des différences, soit sur l’origine du bateau, soit sur d’autres éléments.

Un grand nombre de personnes de la région de Cape Bear ont été interviewées dans le passé et ont parlé de leurs expériences. Ceux et celles qui ont vu le bateau jurent de son existence, d’autres rejettent l’idée qu’un bateau fantôme puisse exister.

Ceux qui y croient disent que si on tente de s’approcher de l’endroit où il semble se trouver, il se tient toujours à la même distance. Emmy Cohoon a raconté qu’elle l’avait aperçu trois ou quatre fois, et qu’elle l’avait parfois observé durant des heures. Certains ont tenté de le rejoindre à la rame, mais ils n’ont jamais réussi à s’en rapprocher.

Les témoins racontent que le bateau fantôme est toujours vu la nuit, dans certaines circonstances. On dit qu’il est le présage de mauvaises tempêtes. Il a été vu en divers temps de l’année, et même quand le détroit était entièrement gelé.

Mât du bateau.
 
Mât du bateau.
   
 
© 2007, Association des musées communautaires de l’Île-du-Prince-Édouard Commentaires Générique Accueil English