Des sentinelles dans la nuit - Les phares de l'Île-du-Prince-Édouard Musée virtuel du Canada
Navigation
    Précédent
L'histoire du phare de Cape Bear - page 2
Suivant


Le phare avait une habitation contiguë d’un étage et demi. Cependant, ce logement n’était pas suffisamment grand pour abriter la famille nombreuse d’un gardien du phare; il a donc été élargi de 6,4 mètres (21 pieds) en 1898. Le phare était souvent fréquenté par les habitants des environs et leurs visiteurs. Sur cette photographie prise en 1928, on peut voir des visiteurs et leur voiture neuve. À cette époque, les caps s’étaient tellement érodés que le phare et les dépendances se trouvaient très près du bord de la falaise. On recueillait l’eau de pluie, appréciée pour la lessive, dans de grands barils en bois situés devant et derrière le bâtiment.

En 1946, Wesley Coles, un haleur de maisons du comté de Prince, a été embauché pour déménager le phare plus au nord-est. Il s’est servi de chevaux et de cabestans pour faire ce déménagement. La famille est restée dans la maison pendant qu’on la déménageait.

En 1960, le phare a été électrifié et le gardien, Ewart Keeping, a alors pris sa retraite. Puis, en 1963, le logement a été séparé de la tour et déménagé à 400 mètres (un quart de mille) plus loin sur la route. Il sert maintenant de cabine de passage très prisée des voyageurs. D’autres changements sont également survenus. Une grange construite en 1906 a été démolie en 1954, ainsi qu’un hangar à huile construit avant 1939 a été enlevé du site en 1959.

La station radiotélégraphique Marconi a été construite à côté du phare en 1905. Ce poste était l’un de sept qui ont été établis et mis en exploitation par le ministère de la Marine et des Pêches (aujourd’hui ministère des Pêches et des Océans) en 1905-1906. Hedley Penny a érigé le poteau de 50,2 m (165 pieds) au moyen d’un cabestan actionné par un cheval et d’un bras de levier pour lever et fixer solidement le poteau en trois pièces, qui se tenait ensuite debout à l’aide de plusieurs haubans cimentés dans le sol. Un bâtiment a été construit pour abriter l’équipement fonctionnel.

 

Le phare de Cape Bear et le logement. Vers 1900. Musée de Cape Bear.
Le phare de Cape Bear et le logement. Vers 1900.
 
Johnny MacNeill, Abe MacNeill et Lot Graham. 1927-1928. Collection de la famille MacNeill.
Johnny MacNeill, Abe MacNeill et Lot Graham. 1927-1928.
 
 
© 2007, Association des musées communautaires de l’Île-du-Prince-Édouard Commentaires Générique Accueil English