Des sentinelles dans la nuit - Les phares de l'Île-du-Prince-Édouard Musée virtuel du Canada
Navigation
        Suivant  

L’architecture des phares

Les architectes qui ont construit les phares avaient de nombreux défis à relever. Ils devaient concevoir des structures capables de supporter l’exposition aux grands vents, aux embruns, à la neige et à la glace. Les phares de l’Île étaient construits par des constructeurs du coin qui se servaient autant que possible des matériaux locaux disponibles.

On devait choisir l’emplacement du phare en tenant compte de plusieurs facteurs. Ils devaient être situés de manière à avertir de la présence de caps et d’écueils cachés et à marquer l’entrée des ports. Un autre facteur majeur qu’il fallait prendre en considération était l’élévation du site au-dessus du niveau de la mer et la distance que devait parcourir la lumière du feu afin d’être visible des marins. Un rapport paru dans le Journal of the House of Assembly (Journal de la Chambre d’assemblée) faisait la description suivante en rapport avec la construction du phare de Point Prim :

« Que l’élévation du phare proposé ne soit pas moins que de quatre-vingts pieds (24,3 mètres) au-dessus du niveau de la mer; que le site sur lequel le phare lui-même s’élèvera soit à environ vingt pieds (6,1 mètres) au-dessus de la mer; que le bâtiment lui-même, par conséquent, mesure soixante pieds (18,2 mètres); que cette élévation place les feux à environ soixante-quinze pieds (22,8 mètres) au-dessus du niveau de la mer, ce qui les rendra visibles à l’horizon à une distance de onze milles et demi (18,5 kilomètres); qu’une personne se tenant debout sur le pont d’un navire approchant le phare, en élevant la vue à vingt pieds (6,1 mètres), pourra l’observer à environ dix-sept milles marins et demi (28,1 kilomètres), ce qui semble suffire pour les conditions ordinaires; et que, dans les situations d’urgence, en se tenant en haut dans la mâture, que le feu puisse se voir à une distance de vingt milles (32,1 kilomètres). »

Point Prim a été le premier phare de l’Île-du-Prince-Édouard. 2006. CMAPEI.
 
Point Prim a été le premier phare de l’Île-du-Prince-Édouard.
 
     
Diaporama sur l'architecture  1
Diaporama sur l'architecture  2
Diaporama sur l'architecture  3
Diaporama sur l'architecture  4
Diaporama sur l'architecture  5
Diaporama sur l'architecture  6
 
© 2007 Association des musées communautaires de l’Île-du-Prince-Édouard Commentaires Générique Accueil English