Des sentinelles dans la nuit - Les phares de l'Île-du-Prince-Édouard Musée virtuel du Canada
Navigation
                 

Styles de phare

         
Bateau-feu ou bateau-phare : Embarcation amarré à un endroit du large pour servir de phare où il serait impossible d’en construire un. Le dernier bateau-feu en Atlantique a été remplacé par une bouée en 1969.

Coupole : Ouvrage muni d’une lanterne qui s’élève depuis le centre de l’habitation. C’est le style des anciens phares de Shipwreck Point et de Cape Tryon ainsi que du feu d’alignement antérieur de Georgetown. (image d'exemple)

Forme effilée : Forme des phares aux murs pentus qui caractérise la plupart des phares. La forme effilée renforce et stabilise l’ouvrage et réduit la résistance au vent. (image d'exemple)

Maçonnerie : Construction en briques ou pierres parfois recouverte de bardeaux. On trouve ce type de phare à Point Prim, à l’Île-du-Prince-Édouard, et à Sambro Island, en Nouvelle-Écosse.

Plan carré et effilé : Ouvrage à quatre côtés dont la hauteur varie, qui est presque toujours fait en bois dans les Maritimes. (image d'exemple)

Plan hexagonal en béton : Tour effilée à six côtés en béton. Le phare actuel de Shipwreck Point est construit sur ce plan. (image d'exemple)

Plan octogonal en bois : Ouvrage à huit pans en bois qui est habituellement effilé. (image d'exemple)

Poivrière et salière : Expression populaire donnée au petit phare carré et effilé dont les proportions sont à peu près similaires aux salières et poivrières. (image d'exemple)

Tour à claire-voie : Tour métallique ajourée qui, en règle générale, n’est pas considérée comme une structure patrimoniale.

     
Glossaire de la terminologie des phares  
Styles de phare  
Éléments structurels des phares  
Technologie associée aux phares  
Caractéristiques des feux  
Types de phares  
Organisations  
       
© 2007, Association des musées communautaires de l’Île-du-Prince-Édouard Commentaires Générique Accueil English