Bienvenue à des plantes qui guérissent
Vrai ou faux? Chercheurs de remèdes Remèdes d'antan Plantes indigènes Lieux à visiter Répertoire de plantes
Musée virtuel du Canada


Accueil
Plan du site
Générique du site
English
Avertissement


Études de cas au Canada:
John Graves Simcoe, 1795


Pas en forme | Études de cas au Canada | Jeu dégueu | Retour à Remèdes d'antan

John Graves Simcoe
© Toronto Public Library (TRL), T 18042
 

John Graves Simcoe était le premier gouverneur du Haut-Canada (l'Ontario actuel). Alors qu'il faisait un voyage d'affaire, il est tombé malade à Kingston. Sa femme, Elizabeth Simcoe, raconte l'histoire dans son journal.

Vendredi 14 avril 1795


« Le gouverneur est si malade depuis le 21 mars que je n'ai pas quitté sa chambre depuis ce jour. Sa toux est tellement forte que certaines nuits il ne peut pas se coucher, obligé de rester assis sur une chaise. Il a perdu l'appétit et souffre de maux de tête au point de ne plus supporter que l'on traverse sa chambre ou parle à haute voix, à part moi. Il n'a vu aucun médecin, si ce n'est un médecin pour chevaux qui a prétendu être pharmacien. »

Plutôt que de suivre les conseils d'un « médecin pour chevaux », Elizabeth Simcoe s'est adressée à Molly Brant, sœur de Joseph Brant, chef Mohawk et allié des Britanniques.
« La sœur du capitaine Brant a prescrit une racine — je crois que c'est l'acore odorant, un genre de palmier, celui qui contient une résine appelée sang de dragon (…) »

Qu'est-il arrivé au gouverneur Simcoe?

© 2005, Coalition of Canadian Healthcare Museums and Archives | Contactez-nous