Bienvenue à des plantes qui guérissent
Vrai ou faux? Chercheurs de remèdes Remèdes d'antan Plantes indigènes Lieux à visiter Répertoire de plantes
Musée virtuel du Canada


Accueil
Plan du site
Générique du site
English
Avertissement


Ginseng à cinq folioles (Panax quinquefolius)


Retour à Descriptions de plantes

Ginseng à cinq folioles
© Thomas G. Barnes @ USDA-NRCS PLANTS Database / Barnes, T.G. & S.W. Francis. 2004. Wildflowers and ferns of Kentucky. University Press of Kentucky.
 

En prison à cause du ginseng?

Il est dorénavant illégal d'exporter du Canada des plants et des racines de ginseng à cinq folioles parce qu'il en reste très peu. Il faut un permis pour exporter des plantes cultivées ou leurs racines. Pour en savoir plus long, consulter le http://www.cites.ec.gc.ca
/fra/sct5/sct5_4_f.cfm

 

Aire de distribution
Natif d'Amérique du Nord, le ginseng à cinq folioles poussait autrefois dans les forêts, du Sud du Québec au Sud du Manitoba et jusqu'au Sud des États-Unis.

Histoire et usages traditionnels
Les Premières Nations utilisaient le ginseng à cinq folioles pour améliorer le fonctionnement de l'esprit et pour traiter de nombreux troubles dont la fièvre, la toux et les maux de tête. Il est très proche du ginseng asiatique (Panax ginseng), plante importante dans la médecine traditionnelle chinoise depuis des milliers d'années.

Dans les années 1700, les jésuites l'qui avaient des missions en Asie et en Nouvelle-France, reconnaissent la valeur potentielle du ginseng à cinq folioles en Chine. Ils ne perdent pas de temps pour en déterrer les racines et les exporter en grandes quantités. Une cueillette excessive prolongée et les dommages infligés à l'habitat ont entraîné la disparition presque totale du ginseng dans son aire de distribution originale.

Résultats récents et nouvelles possibilités
Le ginseng à cinq folioles et le ginseng asiatique sont souvent vendus comme produits identiques, mais des analyses en laboratoire ont montré qu'ils ont des propriétés chimiques différentes. Les racines des deux espèces sont vendues dans de nombreux produits en vente libre et comme « aliments naturels ». Les racines des deux plantes sont toujours utilisées dans la médecine traditionnelle chinoise, mais à des fins différentes. 

Le ginseng est utilisé le plus souvent pour stimuler le système immunitaire, améliorer la capacité de fonctionner sous pression et améliorer le fonctionnement de l'esprit, trois usages qui sont bien documentés. Par ailleurs, des études sont en cours pour voir si le ginseng peut aider à contrôler le taux de glycémie des diabétiques.

Dans les jardins canadiens
Le ginseng n'est pas cultivé dans les jardins, mais on pourrait essayer de le réintroduire sur un terrain boisé convenable. La culture du ginseng n'est pas pour les impatients — il faut parfois attendre trois ans pour que les semences germent!

Culture commerciale et récolte
Le Canada est le plus grand producteur de ginseng à cinq folioles cultivé. La valeur totale de la récolte de ginseng a atteint 68 millions de dollars en 2001. En 2003, le ginseng était au cinquième rang des cultures commerciales les plus rentables de l'Ontario. Pour en savoir plus long, consulter le http://www.agr.gc.ca/mad-dam/f/bulletinf/v16f/v16n05_f.htm.

 

© 2005, Coalition of Canadian Healthcare Museums and Archives | Contactez-nous