Bienvenue à des plantes qui guérissent
Vrai ou faux? Chercheurs de remèdes Remèdes d'antan Plantes indigènes Lieux à visiter Répertoire de plantes
Musée virtuel du Canada


Accueil
Plan du site
Générique du site
English
Avertissement


Onagre (Oenothera biennis)


Retour à Descriptions de plantes

Onagre
© W.L. Wagner @ USDA-NRCS PLANTS Database / Smithsonian Institution, Dept. of Systematic Biology, Botany.
 
Onagre
© Thomas G. Barnes @ USDA-NRCS PLANTS Database
 


Des légumes, c'est bien meilleur


La racine de l'onagre était un régal pour certains peuples autochtones, mais elle était si coriace qu'ils devaient la faire bouillir parfois pendant des heures! Pourtant, ils n'utilisaient que de jeunes plants qui avaient un an.
 

Aire de distribution
L'onagre, une plante indigène, pousse dans toutes les provinces. On le trouve sur des terres perturbées ou incultes ensoleillées et bien drainées au sol mince, principalement au Centre, à l'Est et à l'Ouest des É.-U.

Histoire et usages traditionnels
Les Premières Nations et les colons utilisaient l'onagre à diverses fins médicinales. Ils traitaient les plaies et les ecchymoses avec un cataplasme de feuilles et buvaient une tisane ou une infusion de la plante pour calmer la toux et soigner les troubles digestifs.

Résultats récents et nouvelles possibilités
On s'intéresse actuellement à l'huile extraite des graines de l'onagre, riche en acide gamma-linoléique, un acide gras oméga-6. Les huiles oméga-6 sont un des deux « bons » corps gras essentiels à la santé.

La recherche en cours étudie l'huile d'onagre comme supplément possible pour ceux dont le régime alimentaire ne contient pas assez d'acide gras oméga-6. Il y a aussi des résultats encourageants pour la réduction des dommages causés aux nerfs par le diabète. 

Dans les jardins canadiens
L'onagre est une grande plante — jusqu'à deux mètres — bisannuelle qui produit des fleurs jaune vif les soirs d'été pendant la deuxième année, puis quelque
150 000 graines par plante. En raison de sa taille et de sa tendance à se reproduire de manière prolifique, et parce qu'il préfère un sol sec et pauvre, l'onagre est banni des bordures soignées de plantes vivaces et relégué aux prairies de fleurs sauvages, aux jardins de plantes indigènes et aux endroits où sa capacité de pousser dans des conditions difficiles est un atout. 

Culture commerciale et récolte
Au Canada, l'onagre est cultivé, plutôt que récolté dans la nature, principalement en Nouvelle-Écosse et en Ontario; la récolte est toutefois toujours modeste au Canada. 

Bien que l'onagre pousse en quantité suffisante à l'état sauvage dans le Sud du Canada, les tentatives d'en faire une culture rentable ont eu des résultats mitigés. Les chercheurs s'efforcent toujours d'élaborer de nouvelles espèces et techniques de culture adaptées au climat canadien et qui permettront d'obtenir davantage d'acide gamma-linoléique par hectare.

© 2005, Coalition of Canadian Healthcare Museums and Archives | Contactez-nous