Bienvenue à des plantes qui guérissent
Vrai ou faux? Chercheurs de remèdes Remèdes d'antan Plantes indigènes Lieux à visiter Répertoire de plantes
Musée virtuel du Canada


Accueil
Plan du site
Générique du site
English
Avertissement


If de l'Ouest (Taxus brevifolia)


Retour à Descriptions de plantes

If de l'Ouest
Taxus brevifolia
© J.S. Peterson @ USDA-NRCS PLANTS Database

 

Du Pacifique à l'Atlantique

L'if du Canada (Taxus canadensis) est une des espèces d'if qui peut servir de point de départ pour le paclitaxel semi-synthétique. On craint toutefois que l'histoire de l'if de l'Ouest ne se répète dans les Maritimes au fur et à mesure que la demande augmentera. Des travaux de recherche sont en cours pour essayer de trouver un moyen d'obtenir une récolte durable en combinant l'exploitation des arbres sauvages et l'assolement.
 


L'if du Canada
Taxus canadensis
© Missouri Botanical Garden

Aire de distribution
L'if de l'Ouest pousse sur la chaîne côtière de la Colombie-Britannique et dans le Nord-Ouest des États-Unis. On le trouve également dans quelques endroits à l'intérieur des terres.

Histoire et usages traditionnels
Ce sont les Premières Nations de la région qui ont découvert les propriétés médicinales de l'if de l'Ouest. Elles faisaient de la tisane avec les aiguilles et l'écorce et soignaient les plaies avec des aiguilles écrasées. Elles utilisaient aussi le bois extrêmement dur pour faire des objets qui devaient résister aux contraintes tels que des hameçons et des rames.

Résultats récents et nouvelles possibilités
En 1971, les chercheurs ont découvert dans l'if de l'Ouest un composé chimique appelé paclitaxel. Ce dernier a été approuvé par la suite comme médicament contre le cancer des ovaires et certains types de cancer du sein; le médicament est vendu sous l'appellation commerciale Taxol®. Il est maintenant approuvé également pour traiter les cancers liés au sida.

La recherche se poursuit pour trouver d'autres usages médicinaux du paclitaxel et de nouveaux composés qui en sont dérivés ou qui y sont liés.

Dans les jardins canadiens
L'if de l'Ouest est peu commun dans les jardins et rarement vendu dans les pépinières. Il pousse très lentement et ses baies sont vénéneuses, comme celles de la plupart des ifs. Au fur et à mesure que l'intérêt envers les plantes indigènes augmente, il est possible qu'il devienne plus populaire dans les jardins de la côte ouest. 

Culture commerciale et récolte
Pendant longtemps, l'if de l'Ouest était considéré comme un « arbre indésirable » sans valeur commerciale. Après la découverte du paclitaxel, la demande a explosé. Comme il faut six arbres pour traiter un malade atteint du cancer et comme l'if de l'Ouest pousse très lentement, c'était évident que la demande dépasserait rapidement l'offre et qu'il pourrait se trouver menacé. 

Toutefois, les chercheurs ont mis au point, pendant les années 1990, de nouvelles méthodes pour fabriquer du paclitaxel semi-synthétique à partir d'autres espèces d'if, dont l'if commun, plus courant et à la croissance plus rapide. La pression a donc diminué pour l'if de l'Ouest. Des programmes de replantation sont en cours en Colombie-Britannique.

© 2005, Coalition of Canadian Healthcare Museums and Archives | Contactez-nous