Bienvenue à des plantes qui guérissent
Vrai ou faux? Chercheurs de remèdes Remèdes d'antan Plantes indigènes Lieux à visiter Répertoire de plantes
Musée virtuel du Canada


Accueil
Plan du site
Générique du site
English
Avertissement


La science à travers les âges:
Synthèse


Les débuts | Isoler les ingrédients actifs | Synthèse
Test de vocabulaire | Retour à Chercheurs de remèdes

Au milieu des années 1800, des scientifiques commencent à synthétiser de nouveaux médicaments en laboratoire. Ces médicaments renferment des substances chimiques présentes dans certaines plantes médicinales ou s'en inspirent.

La synthèse permet de créer des médicaments purs dont les structures chimiques peuvent être modelées de manière à produire des effets thérapeutiques prévisibles. Grâce à cette méthode scientifique, on peut désormais produire des médicaments en quantité suffisante pour répondre aux besoins. Il n'est donc plus nécessaire de récolter les plantes au moment où elles sont les plus efficaces, ce qui est un travail laborieux et parfois impossible.

L'acide salicylique, produit par le chimiste allemand A.W.H. Kolbe en 1853, est un des premiers médicaments synthétisés. Kolbe avait observé que plusieurs plantes utilisées traditionnellement pour combattre la fièvre et la douleur, l'écorce du saule blanc (Salix alba) et la gaulthérie couchée par ex., contiennent des salicylates, un composé chimique. L'acide salicylique était efficace contre les rhumatismes et réduisait la fièvre et la douleur, mais il avait un effet secondaire - il irritait le système digestif. En 1891, un nouveau médicament synthétisé basé sur le travail de Kolbe apparaît sur le marché - il s'agit de l'acide acétylsalicylique, ou Aspirin®, un des médicaments les plus utilisés aujourd'hui dans le monde.

La novocaïne, bien connue des patients des dentistes, est un autre médicament synthétisé à base de plantes. Ce médicament a été créé pour remplacer la cocaïne, un alcaloïde tiré des feuilles de coca et utilisé, vers la fin des années 1800, pour les anesthésies locales pendant les opérations sur les yeux et les dents. La novocaïne a une structure et un effet engourdissant semblables à caux de la cocaïne, mais n'en a pas les effets secondaires

Publicité pour la pénicilline, un antibiotique de source naturelle.
Publicité pour la pénicilline, un antibiotique de source naturelle. © Museum of Health Care at Kingston

La chloromycétin®, le premier antibiotique synthétique.
La chloromycétin®, le premier antibiotique synthétique. © Museum of Health Care at Kingston
indésirables.

La découverte de la pénicilline en 1928 lance l'ère des remèdes-miracles. La pénicilline est un produit naturel qui vient d'un champignon. Les antibiotiques synthétisés suivent, à commencer par la chloromycétine. On produit la pénicilline par des moyens biosynthétiques en 1957.

Pendant les années 1940 et 1950, le nombre d'herbes médicinales prescrites et utilisées diminue en Amérique du Nord, mais elles demeurent le remède de choix dans d'autres parties du monde. De plus en plus de médicaments sont synthétisés chimiquement, peu importe leurs sources. Les nouveaux médicaments synthétisés au milieu des années 1900  incluent notamment des antibiotiques à large spectre tels que le chloramphénicol et des médicaments psychoactifs tels que la chlorpromazine.

La synthèse de nouveaux médicaments nécessite maintenant des années de recherche onéreuse — et parfois vaine — et de l'équipement plus volumineux et plus spécialisé. La mise au point de nouveaux médicaments synthétisés est dorénavant le domaine d'importantes entreprises pharmaceutiques et d'installations de recherche universitaires. Leurs produits sont uniformes et fabriqués en masse. On est bien loin des remèdes prescrits individuellement par le pharmacien ou le médecin de famille.

Vers la fin du XXe siècle, le public s'intéresse de nouveau aux usages plus traditionnels des plantes médicinales, ce qui ne va pas sans controverse quant à leur efficacité et leur innocuité. Les médicaments d'origine botanique n'ont jamais disparu. Ils sont dans l'armoire à pharmacie sous un autre nom : médicament synthétisé.

© 2005, Coalition of Canadian Healthcare Museums and Archives | Contactez-nous