Pour voir davantage du Musée virtuel du Canada

University Health Network Artifact Collection 1972.18.20; Image gracieuseté du University Health Network (Toronto)

Après avoir déterminé quelles bactéries causaient quelles maladies, on s'est mis à chercher des manières de détecter la présence de ces bactéries chez des patients.

Une manière consistait à prélever un spécimen (du mucus de la gorge, à l'aide d'un coton-tige) et de le déposer (à l'aide d'une anse d'ensemencement stérilisée) dans un contenant ayant de la nourriture spécifique de la bactérie en question. Le contenant (souvent une boîte de Petri ronde) était ensuite mis dans un incubateur à une température adaptée à la reproduction de cette espèce de bactérie. Si le spécimen contenait cette bactérie, elle se reproduisait au point de donner des taches blanchâtres visibles à l'oeil nu. Par contre, rien n'apparaissait si la bactérie en question n'était pas présente.

Précédent Suivant
© MSTC & UHN 2002. Tous droits reservés.