Il était un toit...

Pour voir davantage du Musée virtuel du Canada
Accueil  -  English
Maisons...aux quatre temps
Un accent britannique
Une architecture de théâtre
Des maisons à la chaîne
Rêve de confort
DES MAISONS À LA CHAÎNE - 1900-1940
FICHE 1


Boomtown
 
 
Histoire
Histoire

  1 2 3 4 5 6 7 >

Période 1890-1920

On associe la maison Boomtown aux villes-champignons créées en périphérie des usines et des industries minières.

Elle se distingue aisément par sa façade simple et son volume carré. Son toit est plat ou presque plat, dont la faible pente est dirigée vers l'arrière de la maison. Le papier goudron et l'asphalte, en facilitant l'écoulement de la pluie et de la neige, permettent une telle innovation. La popularité de la maison Boomtown tient à ce gain d'espace, combiné à un faible coût de construction.

Le catalogue de la Sears, Roebuck and Company ne tarit pas d'éloges à son sujet. C'est une maison, assure-t-il, « avec des appartements pour quatre familles, réservant quatre pièces à chaque famille » et dont « l'agencement économique du plan prévoit un unique escalier pour l'étage et une seule porte menant au vestibule ». De quoi rentabiliser les quelques deux mille dollars nécessaires à sa construction et en faire « un investissement exceptionnellement payant »! Plusieurs propriétaires retiendront la leçon et céderont même le rez-de-chaussée à un commerce, moyennant l'ajout d'une grande vitrine en façade.
Maison Boom-Town
2002
© Le Québec en images, CCDMD
Photographie de Christian Lauzon


Maison Boom-Town
2002
© Le Québec en images, CCDMD
Photographie de Christian Lauzon
Saviez-vous que...?
La maison Boomtown est également connue sous le nom de « maison à façade postiche », désignation qui souligne sa ressemblance avec aux décors du cinéma western !
Logo du SARP (Service d'aide-conseil en rénovation patrimoniale) © Tous droits réservés. Société d'histoire du Lac-Saint-Jean   |   Crédits   |    Contactez-nous   |   Carte du site