M u s e u m  C r e a t e d  L e s s o n

Cronenberg, la technologie et le posthumanisme

tiff Add to My Content  Add this lesson to My Content  
The Toronto International Film Festival, Toronto, Ontario

Cronenberg, Technology and Posthumanism
A study in the objects from Cronenberg's films.
View the Learning Object

Learning Object Collection: The David Cronenberg Collection
Cronenberg, la technologie et le posthumanisme - Plan de cours
Sommaire
Comme le suggère le sous-titre du texte charnière de Marshall McLuhan. Pour comprendre les médias : les prolongements technologiques de l’homme, les médias et la technologie se connectent au corps humain de telle façon que nous sommes forcés de revoir les frontières de la biologie : où le corps se termine-t-il et où la technologie commence-t-elle? Donna Haraway, dans son essai Manifeste cyborg, et N. Katherine Hayles, dans la conclusion de son livre How We Became Posthuman, nous invitent aussi à dépasser les conceptions normatives humano-libérales de la corporéalité. Les liens entre le corps, la technologie et les médias constituent un thème qu’on retrouve dans tous les films de David Cronenberg. Dans le cadre de ce travail, l’étudiant sera appelé à exercer une pensée critique sur les médias et la technologie en tant que co-extensions du corps.

Préparatifs
Il est recommandé à l’étudiant de visionner au moins deux des films suivants avant de suivre le cours :

• Videodrome (1984)
• Le festin nu (1991)
• eXistenZ (1999)

Ce cours a été conçu pour les programmes d’études universitaires de premier cycle.
Première partie
Questions en classe/remue-méninges

1. Comment définit-on « humain » et « humanité » dans la culture populaire? Qu’est-ce qui fait de nous des « humains »?
a. Nommez dix qualités de « l’humanité ».
2. Qu’est-ce qui distingue l’humain de l’animal?
3. Quel rôle jouent le langage et la communication dans la définition de l’humanité?
4. Quel est le rôle de la conscience, de la collectivité et de la culture dans la définition et la différentiation de l’humanité?
5. L’humanité peut-elle être distincte de la technologie?
5a. Nommez dix façons dont la technologie exerce une influence positive ou négative sur l’humanité.
6. Est-ce que l’humanité a la même extension que la technologie?
6a. Nommez dix façons dont l’humanité dépend de la technologie pour son existence.
Deuxième partie
Dissertation (environ 2 000 mots)

Comment les films de Cronenberg explorent-ils le lien entre le corps, les médias et la technologie?

En faisant référence aux objets et aux accessoires utilisés dans les films de Cronenberg, Caroline Seck Langill prétend que « les accessoires de Cronenberg suggèrent que la posthumanité est une condition qui implique une cognition et une représentation distribuées, une conscience émergente et un codage de l’information par l’entremise de multiples niveaux de connaissances ».

Que veut dire Mme Langill lorsqu’elle dit : « l’expérience de la technologie dans un film de Cronenberg est intégrée »?
Deuxième partie - continuée
Parmi les objets suivants présentés à l’exposition David Cronenberg : exposition virtuelle, choisissez-en deux, trois ou quatre et discutez de la façon dont ils dérangent et remettent en question les conceptions habituelles et traditionnelles de l’humanité et sa relation avec la technologie et les médias :

• Pistolet-cartilage (eXistenZ)
• Bioports et consoles (eXistenZ)
• Casque vidéo (Videodrome)
• Machine à écrire (Le festin nu)

Ressources

Caroline Seck Langill, Cronenbergian Artifacts.
Recommandation de lectures
Marshall McLuhan, « Médium chaud, médium froid », paru dans Pour comprendre les médias : les prolongements technologiques de l’homme, Éditions Hurtubise HMH, 1982, 390 pages.

N. Katherine Hayles, « What does it mean to be posthuman? », conclusion de son livre How We Became Posthuman: Virtual Bodies in Cybernetics, Literature, and Informatics, University of Chicago Press, 1999.

Donna Haraway, « Manifeste cyborg », paru dans Manifeste cyborg et autres essais : Sciences – Fictions – Féminismes, anthologie établie par Laurence Allard, Delphine Gardey et Nathalie Magnan, Paris, Exils, Essais, 2007, 333 pages.

Dot Tuer, « Embodying the Virtual: Hybrid Subjectivity and New Technologies », section du premier chapitre de Mining the Media Archive: Essays on Art, Technology, and Cultural Resistance, YYZ Books, 2005.

Plan de cours élaboré par Matthew Flisfeder

Learning Objectives

L’objectif de ce cours est d’amener l’étudiant à exercer une pensée critique sur les liens qui existent entre le corps, la technologie et les médias. Il s’inscrit dans l’axe de l’essai de Caroline Seck Langill, Cronenbergian Artifacts, et vise à développer chez l’étudiant un point de vue posthumaniste critique sur la relation entre le corps et la technologie. Dans le cadre de ce cours, l’étudiant devrait améliorer ses habiletés à participer à une discussion critique concernant les effets de la technologie sur notre conception de la réalité, de l’identité, de la subjectivité et de l’individualisme. Il devrait aussi affiner sa capacité d’exercer une pensée critique et créative dans l’application de stratégies d’interprétation visant à analyser des objets culturels, particulièrement dans le secteur du cinéma.