M u s e u m  C r e a t e d  L e s s o n

Leçon 3: Les immigrants du hasard

VanHolEdu Add to My Content  Add this lesson to My Content  
Vancouver Holocaust Education Centre, Vancouver, British Columbia

LESSON 3: ACCIDENTAL IMMIGRANTS
Students learn about how the “enemy aliens” journeyed to Canada and, through former internee testimony, about how they were received upon their arrival in Canada.
View the Learning Object

INFORMATIONS SUR LES PROCÉDURES À SUIVRE
TEMPS REQUIS

Selon le temps disponible en classe, les enseignants devraient prévoir une période de 20 à 50 minutes pour chacune des activités du Guide de l’enseignant, ‘’Les Ennemis étrangers’’. Il est préférable de prévoir une période de 10 à 15 minutes de lecture au préalable ou de visionnement pour chaque activité, suvie d’un temps d’échange et de réflexion de 10 à 40 minutes.

PRÉPARATION DE L’ENSEIGNANT

Photocopiez le document «Lecture: Un périlleux voyage». Distribuer les documents aux élèves au début du cours ou encore en donner la lecture comme devoir.
DIARY REFLECTION: A PERILOUS JOURNEY
Vancouver Holocaust Education Centre
© 2012, Vancouver Holocaust Education Centre. All Rights Reserved.
View the complete media file

VIDEO SCREENING: AN ENEMY’S WELCOME
Vancouver Holocaust Education Centre
© 2012, Vancouver Holocaust Education Centre. All Rights Reserved.
View the complete media file

EXTENSION: THE DUNERA
Vancouver Holocaust Education Centre
© 2012, Vancouver Holocaust Education Centre. All Rights Reserved.
View the complete media file


Learning Objectives

Utiliser des documents de source primaire

Les étudiants découvrent ce que les témoignages oculaires révèlent à propos de l’arrivée des internés au Canada.

Établir une pertinence historique

Les étudiants apprendront de quelle manière les internés, arrivés au pays en 1940, furent perçus par les Canadiens.

Comprendre la dimension éthique de l’histoire

Suite à l’appropriation des effets personnels des internés à leur arrivée au pays, les étudiants prendront position à savoir si le gouvernement canadien doit assumer sa responsabilité.