M u s e u m  C r e a t e d  L e s s o n

Cours 2 : Les échanges commerciaux

PCmahM Add to My Content  Add this lesson to My Content  
Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire de Montréal, Montréal, Quebec

Trade scene
Europeans and Natives share goods
Europeans and Natives share goods including furs

Francis Back
Illustration



©Francis Back
View the complete media file

Learning Object Collection: The Great Peace of Montréal, 1701
Learning Object: Trade
Trade
Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire de Montréal.
© 2012, Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire de Montréal. All Rights Reserved.
View the complete media file

Learning Object Collection: The Great Peace of Montréal, 1701
Learning Object: Trade
Matériel nécessaire à la leçon
- Un ordinateur
- Une connexion Internet pour consulter l'exposition virtuelle La Grande paix de Montréal 1701, (http://198.50.156.175/)
-Des feuilles et des crayons
Méthode de travail
En groupe classe et en équipe

Note pédagogique
Le cours numéro 2 se présente comme un développement du cours numéro 1 et comme une mise en contexte pour le cours 3. Après avoir repéré géographiquement l’emplacement des Français, des Britanniques et des principales nations autochtones (la Ligue iroquoise et les nations de l’Ouest surtout), le cours 2 va permettre aux élèves de voir quels types de relations existaient entre ces peuples. Le cours 2 se concentrera surtout sur les échanges commerciaux alors que le cours 3 insistera de manière plus spécifique sur les relations politiques unissant les parties signataires.

L’approche pédagogique adoptée ici est celle d’une sorte de jeu de rôle dans lequel certains élèves interprèteront le rôle de chasseurs autochtones venus échanger des peaux, d’autres celui de marchands européens. Au terme de l’activité, les élèves devront être capables de porter un regard critique sur les échanges commerciaux.
Introduction du cours
La rencontre de 1701 est une rencontre avant tout politique. Mais elle a été rendue possible parce que des relations non seulement politiques, mais aussi commerciales, ont été mises en place entre les Autochtones et les Européens depuis le début du 16e siècle. D’ailleurs, lorsqu’elles arrivent à Montréal, les délégations autochtones n’arrivent pas les mains vides : elles apportent de nombreuses peaux qu’elles entendent bien échanger contre des objets manufacturés provenant d’Europe.
Déroulement suivi du cours
Rappelez aux élèves les objectifs du cours : 1) comprendre l’importance des échanges commerciaux entre les Autochtones et les Européens; 2) déterminer leur rôle, direct et indirect, dans les négociations de paix de 1701. Vous pouvez, pour présenter ces objectifs, utiliser l’illustration de la scène de troc de Francis Back.
Étape 1
Indiquez que l’acquisition des connaissances se fera par l’intermédiaire d’une activité spécifique : un jeu de rôle.

Répartissez les élèves en deux grandes équipes, la première jouera le rôle des Autochtones et la seconde des marchands européens.
Étape 2
Demandez à chaque équipe de choisir l’identité des personnages qu’ils vont incarner en répondant aux questions suivantes : à quelle nation autochtone ils appartiennent pour l’équipe « Amérindiens »; quels types de marchands sont-ils pour le second (des marchands français basés à Montréal ? des marchands français dans un poste de traite ?)
Étape 3
Demandez à chaque équipe de repérer sur le site de l'exposition plusieurs objets à troquer. Invitez ensuite les élèves à imaginer une rencontre fictive, afin d’orienter l’activité.
Étape 4
Demandez aux élèves de répondre aux questions suivantes :

Pour le groupe « autochtone » :
- Que viennent-ils échanger (il doit s’agir d’un ou de deux objets illustrés dans l’exposition virtuelle)?
- Pourquoi ont-ils besoin de cet échange ?
- Quels types de peaux vont-ils échanger ?
- Est-ce que la chasse a été bonne ou est-ce qu’il leur faut obtenir du crédit des marchands européens ?

Pour le groupe « européen » :
- De quoi ont-ils besoin (des peaux de castors surtout)?
- Comment vont-ils tenter d’obtenir les peaux des Autochtones ?
- Que vont-ils donner aux Autochtones en échange de leurs peaux (il doit s’agir d’un ou de deux objets illustrés dans l’exposition virtuelle)?
- Est-ce qu’ils vont commercer de manière honnête ou est-ce qu’ils vont offrir de l’alcool aux Amérindiens pour profiter d’eux et obtenir plus de peaux ?
Étape 5
Demandez à chaque équipe de désigner un porte-parole et commencez l’interprétation de la rencontre imaginaire.
Étape 6
Au terme de l’activité, demandez aux élèves de porter un regard critique sur les échanges commerciaux.

Guidez leur réflexion par les questions suivantes :
- Quels types d’objets étaient le plus souvent échangés?
- Quel était, pour les Autochtones, le bénéfice de ces échanges?
- Quel était celui des marchands européens?
- Dans quelle logique les échanges s’inscrivaient-ils pour les Amérindiens? (logique de don, mais aussi logique commerciale, car les Autochtones connaissaient parfaitement la valeur de leurs peaux et pouvaient, à l’occasion, faire jouer la concurrence entre les marchands. C’est particulièrement le cas des Iroquois qui vendaient aux Britanniques, mais aussi aux Français).
Étape 7
Demander ensuite aux élèves quel a pu être, à leur avis, l’impact de ces relations commerciales lors des négociations de paix de 1701.

Les réponses peuvent être multiples, mais elles devraient faire ressortir :
– le fait que l’existence de liens commerciaux étroits entre les Autochtones et les Français a permis la création d’alliances politiques consolidées par la signature du traité de 1701.

– l’existence de liens commerciaux entre les Iroquois et les Britanniques rend la présence de ces Iroquois à Montréal plus complexe : les Iroquois sont moins prêts à s’engager auprès des Français. Peut-on leur faire confiance ?

– les échanges commerciaux se poursuivent aussi à Montréal.
Étape 8
Terminez le cours en résumant les connaissances acquises et indiquez aux élèves que la question à laquelle ils devront répondre permettra de déterminer s’ils ont bien compris les enjeux des échanges commerciaux entre Amérindiens et marchands européens.
Question
Résumez, en quelques lignes, les avantages et les inconvénients/risques, pour les nations autochtones, de commercer avec les marchands français.

Learning Objectives

Ce cours s'adresse à des élèves de troisième et quatrième secondaire. Son objectif est de :
- familiariser les élèves avec les échanges commerciaux entre Européens et nations amérindiennes au 17e siècle
- permettre aux élèves de porter un regard critique sur les bienfaits et les désavantages de ces échanges commerciaux.

Compétences disciplinaires développées (CD)
CD 2 : interpréter les réalités sociales à l’aide de la méthode historique

Temps estimé : 30 minutes