Le mécanisme politique sous-jacent à la création du processus de changement reposait sur la négociation des droits territoriaux entre les Inuits et le gouvernement. Bien que ces revendications renvoyaient à des facteurs historiques et juridiques complexes, l’idée fondamentale était que nous, Inuits, n’avions jamais renoncé par un traité à quelque partie que ce soit de notre territoire traditionnel au profit d’un quelconque gouvernement extérieur.
La voix nationale des Inuits du Canada

© 2000, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons