Oiseaux de mer et mouettes : Mergule nain

Répartition : Commun en hiver, très rare en été. Les premiers mergules nains sont habituellement observés vers la fin octobre. Ils sont nombreux au large, de novembre à avril, surtout le long du plateau néo-écossais au sud-est de l’île de Sable, mais sont rarement observés en grand nombre dans les zones côtières, sauf lors des grands « naufrages » d’oiseaux affaiblis à la fin de l’automne.

Description : Longueur : De 19 à 23 cm. Adultes en été : Parties supérieures d’un noir brillant; le cou et la poitrine, couleur brun de suie; le dessous et le ventre blancs; bec court semblable à un bec de moineau. Adultes en hiver : Semblables, mais la gorge et la poitrine sont blanches et la poitrine est souvent teintée de gris.

Habitat : Se reproduit sur la côte du Groenland et dans les îles de l’Extrême-Arctique dans l’est, jusqu’à la Sibérie occidentale; il existe aussi de très petites populations sur l’île de Baffin, en Islande et dans la mer de Béring. La plupart des 14 millions d’individus au monde font leur nid dans le nord-ouest du Groenland et passe l’hiver à Terre-Neuve-et-Labrador et en Nouvelle-Écosse, et parfois même un peu plus au sud.

Remarques : Ce petit oiseau noir et blanc à pattes palmées et sans cou, de la taille d’un rouge-gorge, est souvent observé près de la côte ou loin à l’intérieur des terres, mort ou très affaibli. Le mergule nain peut facilement être mené, souvent en grand nombre, loin de son habitat d’hiver habituel par des orages. Un de ces oiseaux a même été retrouvé à Cuba!

Le mergule nain est surnommé « bull-bird » ou « oiseau de glace » par les habitants de la Nouvelle-Écosse.


Réseau canadien d'information sur le patrimoine
Nova Scotia Museum of Natural History

© 1998, Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons