L'économie florissante et l'augmentation rapide du nombre d'habitants semblent promettre une croissance inégalée à Calgary. Pryce Jones suit la tendance. Les travaux d'agrandissement du nouveau magasin commencent en mai 1911 et l'ouverture se déroule en décembre. Cette même année, l'entreprise remporte le premier prix de l'exposition industrielle de Calgary pour la meilleure présentation de marchandises en Alberta. En 1912, elle gagne la médaille d'or dans la catégorie canadienne correspondante.

Bien que la priorité de Pryce Jones soit la vente par correspondance, il ne s'agit pas d'un concept nouveau pour les Calgariens, qui connaissent les catalogues diffusés par Eaton depuis 1884. Mais l'édition automne et hiver 1912-1913 du catalogue de Pryce Jones, dont la couverture montre des images lithographiées en couleur des magasins de Calgary et de Newtown, au pays de Galles, a certainement plu aux clients de l'endroit et des environs.

L'index du catalogue de 176 pages contient plus de 307 articles, entre autres, des sous-vêtements en finette (0,75 $), des montres de gousset
(de 1 $ à 2,50 $), des barrettes (de 0,10 $ à 0,45 $) et des manteaux doublés de mouton (de 5 $ à 8 $). La seule modalité est le paiement à la commande; les prix indiqués comprennent la livraison. « Nous vous assurons que chaque article choisi correspond à sa description. Si vous n'êtes pas satisfaits, vous pouvez nous retourner l'article et nous vous rembourserons sans condition. »
Texte de Jennifer Cook Bobrovitz
Reprise de l'article publié dans le Calgary Real Estate News, le 11 février 2000, avec l'autorisation de l'auteure.

© Société du Musée canadien des civilisations

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons