Les marais abondants dans l’archipel et autour du lac Saint-Pierre accueillent un grand nombre de canards. La chasse est donc une activité très importante sur ce territoire. À l’automne, on observe plusieurs caches bien camouflées parmi les plantes aquatiques. Certains chasseurs utilisent leur chaloupe comme cache en y ajoutant des plantes pour pouvoir passer inaperçus. On nomme ce type d’embarcation pour la chasse une « caboche ».
Biophare
Centre d'interprétation de Baie-du-Febvre, Centre de la Biodiversité du Québec, Musée des Abénakis, Musée québécois de culture populaire, Commission scolaire de Sorel-Tracy

© 2013, Biophare. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons