Jusqu’à la toute fin des années 1880, la pratique de la photographie est essentiellement réservée à des professionnels, des curieux et des amateurs éclairés qui ne redoutent ni les émanations nocives des produits chimiques ni les longues heures passées au labo. L’introduction des appareils Kodak vient révolutionner la pratique de la photographie. Il devient alors aisé de réaliser des images soi-même, sans pour autant connaître les rudiments de la technique : « Vous appuyez sur le bouton, nous nous occupons du reste », voilà ce que promet la célèbre publicité de Kodak. C’est le début de la photographie amateur.

George Eastman (1854-1932) a assuré le succès de sa firme en suivant les quatre principes fondamentaux suivants : production de masse au meilleur prix, distribution à l’échelle internationale, publicité agressive, écoute des besoins des consommateurs. La société Kodak utilise des stratégies de vente persuasives, incitant par exemple les photographes à constituer une « histoire illustrée » de leur vie. Entre 1904 et 1911, elle organise même des concours et des expositions itinérantes et récompense les plus belles photos prises avec ses matériels et équipements.
Musée McCord d'histoire canadienne

© Musée McCord d'histoire canadienne

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons