L'aménagement intérieur typique d'une maison japonaise

L’aménagement intérieur typique d’une maison japonaise aurait semblé très austère selon les normes des Occidentaux, lors de leur arrivée au Japon, à la fin du XIXe siècle. Les pièces étaient décorées simplement. De plus, les meubles et objets décoratifs étaient rares. On rangeait les effets personnels sur des étagères et dans des coffres. Les planchers étaient recouverts de tatamis, des nattes tressées faites en sections, mesurant six pieds sur trois pieds. Les nattes étaient posées sur le plancher en bois, qui était surélevé à environ un pied du sol. De cette façon, le sol recueillait la poussière durant les étés secs et il absorbait l’humidité durant la saison des pluies. Les murs étaient habituellement nus, sans estampes ni peintures, à l’exception parfois d’un rouleau. Les pièces étaient séparées par deux types de parois coulissantes, les shoji, des cloisons coulissantes faites de papier de riz translucide et les fusuma, des portes à glissière en papier opaque très épais.
Vancouver Museum, Art Gallery of Greater Victoria, Musée des beaux-arts de Montréal,

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons