Horloge atomique

Utilise les vibrations d´atomes de césium pour mesurer très précisément l´écoulement du temps. La première horloge atomique du Canada devint la première au monde à remplacer l´astronomie comme moyen de déterminer l´étalon de temps (1958-1965). Sa marge d´erreur était de moins d´une seconde par 300 ans.

Construit par le Conseil national de recherches du Canada, Ottawa
Réseau canadien d'information sur le patrimoine, Musée des sciences et de la technologie du Canada, Musée de la civilisation, Musée Stewart, Temple de la renommée médicale canadienne, Museum of Health Care at Kingston, University Health Network Artifact Collection, University of Toronto Museum of Scientific Instruments, University of Toronto Museum Studies Program, Suzanne Board, Dr. Randall C. Brooks, Sylvie Toupin, Ana-Laura Baz, Jean-François Gauvin, Betsy Little, Paola Poletto, Dr. James Low, David Kasserra, Kathryn Rumbold, David Pantalony, Dr. Thierry Ruddel, Kim Svendsen
1956 - 1958
660528
© 2008, Musée des sciences et de la technologie du Canada. Tous droits réservés.


Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons