No. 6204 - Augsbourg, le 4 avril 1886

Gouvernement royal de Souabe et Neubourg

Confidentiel!

Ministère de l’Intérieur

OBJET : Recrutement d’émigrants par le Canada

Selon des sources dignes de foi, deux Allemands vivant actuellement à Winnipeg, dans la province canadienne du Manitoba, D.W. Riedle et Adolgh (sic) Christoph, sont partis pour l’Allemagne à la fin du mois de janvier de cette année. Le premier est originaire de Württemberg, le second d’Eschborn, près de Francfort-sur-le-Main. L’objet de leur voyage est de recruter des émigrants pour le Canada. Riedle travaillera principalement en Alsace et dans la partie sud du Bade, tandis que Christoph aurait choisi de ratisser les environs de Francfort-sur-le-Main.

Afin de mettre en application la résolution no. 3801 du ministère royal de l’Intérieur adoptée le 30 de ce mois, nous vous demandons confidentiellement de bien vouloir prendre les mesures décrites dans les diverses directives concernant l’émigration au Brésil, car il est possible que cette fièvre d’émigr Pour en lire plus

No. 6204 - Augsbourg, le 4 avril 1886

Gouvernement royal de Souabe et Neubourg

Confidentiel!

Ministère de l’Intérieur

OBJET : Recrutement d’émigrants par le Canada

Selon des sources dignes de foi, deux Allemands vivant actuellement à Winnipeg, dans la province canadienne du Manitoba, D.W. Riedle et Adolgh (sic) Christoph, sont partis pour l’Allemagne à la fin du mois de janvier de cette année. Le premier est originaire de Württemberg, le second d’Eschborn, près de Francfort-sur-le-Main. L’objet de leur voyage est de recruter des émigrants pour le Canada. Riedle travaillera principalement en Alsace et dans la partie sud du Bade, tandis que Christoph aurait choisi de ratisser les environs de Francfort-sur-le-Main.

Afin de mettre en application la résolution no. 3801 du ministère royal de l’Intérieur adoptée le 30 de ce mois, nous vous demandons confidentiellement de bien vouloir prendre les mesures décrites dans les diverses directives concernant l’émigration au Brésil, car il est possible que cette fièvre d’émigration gagne la Bavière.

À l’intention de

Tous les quartiers généraux des districts de police
de la région administrative


© RCIP. Tous droits réservés.

Tous les Allemands porvaient-ils émigrer ?

Non.

Pourquoi ?

Eh bien, il fallait d’abord une autorisation officielle. Les candidats à l’émigration devaient produire un certificat de naissance, un baptistaire (extrait du registre des baptêmes), un certificat de bonne moralité émanant du clergé local ainsi qu’un contrat de traversée obtenu auprès de l’agent des autorités d’émigration compétentes (tribunal local ou régional). Enfin, il fallait faire état de ses avoirs liquides. Ce n’est qu’après qu’étaient délivrés (ou pas!) les attestations d’émigration (ou pas) ainsi que le tant convoité passeport pour l’étranger.

Tous les Allemands porvaient-ils émigrer ?

Non.

Pourquoi ?

Eh bien, il fallait d’abord une autorisation officielle. Les candidats à l’émigration devaient produire un certificat de naissance, un baptistaire (extrait du registre des baptêmes), un certificat de bonne moralité émanant du clergé local ainsi qu’un contrat de traversée obtenu auprès de l’agent des autorités d’émigration compétentes (tribunal local ou régional). Enfin, il fallait faire état de ses avoirs liquides. Ce n’est qu’après qu’étaient délivrés (ou pas!) les attestations d’émigration (ou pas) ainsi que le tant convoité passeport pour l’étranger.


© RCIP. Tous droits réservés.

Certificat de baptême

Le certificat de baptême a été délivré par le prêtre catholique de la ville de Karlskron (Veronika Eier était mennonite).

Archives de l'État de Bavière, Augsbourg BA, Neubourg

3597
© RCIP. Tous droits réservés.


Liste des documents

Liste des documents présentés pour permettre aux familles Regier et Schütz d'émigrer. Les documents ont été émis le 2 avril 1850 :

a) Papiers pour le voyage : Hambourg-Québec;
b) et;
c) Certificats de baptême et de naissance;
d) Certificat des actifs monétaires

Réseau canadien d'information sur le patrimoine, Schulen ans Netz (Écoles en ligne)

3642
© RCIP. Tous droits réservés.


Certificat

Le certificat de Jakobina Ingold a été délivré le 18 février 1851. La municipalité de Karlskron certifie que Jakobina Ingold possède des actifs monétaires de 125 florins.

Archives de l'État de Bavière, Augsbourg BA, Neubourg

3439
© RCIP. Tous droits réservés.


Document d'émigration

Document d'émigration de Joseph Gascho (1851)

Réseau canadien d'information sur le patrimoine, Schulen ans Netz (Écoles en ligne)
Alexander Von Humboldt Schule, Carl-Friedrich Gauß Schule, Confederation High School, Deuschherren-Gymnasium, Gymnasium Isernhagen, Horton High School / Acadia University, Integrierte Gesamtschule Bonn-Beuel, Musée canadien des civilisations, Musée d’Histoire Allemande

© RCIP. Tous droits réservés.


Passeport annulé

Le passeport est valide pour toute la famille Gascho. Du côté gauche, la description du chef de famille (cheveux bruns, front haut, teint en santé). Du côté droit, le nom de tous les membres de la famille qui l'accompagnent. Le nom de Joseph Gascho fils a été rayé parce que celui-ci doit demeurer en Bavière pour y faire son service militaire.

Archives de l'État de Bavière, Augsbourg BA, Neubourg

3439
© RCIP. Tous droits réservés.


Les émigrants souabes possédaient en moyenne 294 florins. Les personnes seules avaient un plus gros pécule que celles qui émigraient avec leur famille, soit 325 florins au lieu de 256. Pour comparaison, les gages hebdomadaires d’un ouvrier étaient de 12 florins pour un homme, 6 florins pour une femme et 3 florins pour un adolescent, ce qui veut dire que les émigrants souabes étaient plutôt à l’aise (!) que pauvres.
Les émigrants souabes possédaient en moyenne 294 florins. Les personnes seules avaient un plus gros pécule que celles qui émigraient avec leur famille, soit 325 florins au lieu de 256. Pour comparaison, les gages hebdomadaires d’un ouvrier étaient de 12 florins pour un homme, 6 florins pour une femme et 3 florins pour un adolescent, ce qui veut dire que les émigrants souabes étaient plutôt à l’aise (!) que pauvres.

© RCIP. Tous droits réservés.

Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :

  • comprendre que les gouvernements des pays d’origine des émigrants, comme l’Allemagne, n’étaient pas toujours à l’aise avec l’émigration de leurs citoyens;
  • comprendre les défis qu’ont dû relever les émigrants allemands au XIX<sup>e</sup> siècle.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons