Puzzle représentant les petits métiers de la rue : le décrotteur, le vitrier, le rétameur, la marchande d’oranges, le marchand de cerneaux, le fontainier, le ramoneur, le marchand de coco.

Le mot puzzle apparu en 1901 vient de l’expression anglaise « Jig-saw puzzle » qui signifie l’embarras du joueur devant une image à reconstituer, découpée de manière fantaisiste, comme en sautillant. Les premiers puzzles anglais sont des cartes de géographie. Puis le puzzle va être l’occasion de représenter les scènes du quotidien et, comme ici, les petits métiers. Ces images symboliques de la ville seront aussi reprises par les photographes comme Doisneau ou Atget.

Le puzzle ou casse-tête d’aujourd’hui est très souvent l’occasion pour les enfants de retrouver leurs héros de films ou de bandes dessinées.
Puzzle représentant les petits métiers de la rue : le décrotteur, le vitrier, le rétameur, la marchande d’oranges, le marchand de cerneaux, le fontainier, le ramoneur, le marchand de coco.

Le mot puzzle apparu en 1901 vient de l’expression anglaise « Jig-saw puzzle » qui signifie l’embarras du joueur devant une image à reconstituer, découpée de manière fantaisiste, comme en sautillant. Les premiers puzzles anglais sont des cartes de géographie. Puis le puzzle va être l’occasion de représenter les scènes du quotidien et, comme ici, les petits métiers. Ces images symboliques de la ville seront aussi reprises par les photographes comme Doisneau ou Atget.

Le puzzle ou casse-tête d’aujourd’hui est très souvent l’occasion pour les enfants de retrouver leurs héros de films ou de bandes dessinées.

© 1997, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

puzzle

Jeu de stratégie, 20 pièces

Musée de la Vie Bourguignonne
Réseau canadien d'information sur le patrimoine
vers 1930
Bois et papier
235x332
© 1997, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


Ce train est composé d’une locomotive à quatre roues et de deux wagons découverts à quatre roues reliés entre eux par des chaînettes de métal. Chaque élément est détachable. La première voie ferrée exploitée en France date de 1823. Prendre le train était un événement surtout à la campagne. Si on n’avait pas l’occasion ou l’argent nécessaire pour prendre le train, on allait le voir passer.

Bien évidemment, cet objet d’émerveillement se retrouve dans le jouet, reflet du progrès. Des trains sont proposés à tous les prix. Ils sont réalisés en bois pour les plus pauvres, puis en tôle peinte. Au fil du temps et des innovations, tous les moyens de locomotion apparaissent dans les jouets. Outre les trains, on trouve voiture, camion, avion...
Ce train est composé d’une locomotive à quatre roues et de deux wagons découverts à quatre roues reliés entre eux par des chaînettes de métal. Chaque élément est détachable. La première voie ferrée exploitée en France date de 1823. Prendre le train était un événement surtout à la campagne. Si on n’avait pas l’occasion ou l’argent nécessaire pour prendre le train, on allait le voir passer.

Bien évidemment, cet objet d’émerveillement se retrouve dans le jouet, reflet du progrès. Des trains sont proposés à tous les prix. Ils sont réalisés en bois pour les plus pauvres, puis en tôle peinte. Au fil du temps et des innovations, tous les moyens de locomotion apparaissent dans les jouets. Outre les trains, on trouve voiture, camion, avion...

© 1997, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

jouet

Train à deux wagons

Musée de la Vie Bourguignonne
Réseau canadien d'information sur le patrimoine
vers 1930
Bois peint
102x635x114
© 1997, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


Boîte rectangulaire en carton. Sur le couvercle, une image représente deux enfants contemplant la réalisation de leur travail. Ces jeux étaient souvent appelés « jeu de l’architecte ». Ce jeu à disposer est composé de 28 pièces de différentes couleurs et formes, dont certaines représentant des frontons, des fenêtres, des portes et horloge. Il permet aux enfants d’imaginer diverses constructions, de développer leur sens de l’observation et d’agencer des volumes. Et pendant quelques instants, ils vont pouvoir se prendre pour de grands architectes et côtoyer ainsi le monde des adultes.

Ces constructions pouvaient se développer par l’acquisition de nouvelles boîtes. Ces jeux de construction, après avoir été fabriqués dans de nouveaux matériaux comme le métal ou le plastique, sont encore réalisés en bois.
Boîte rectangulaire en carton. Sur le couvercle, une image représente deux enfants contemplant la réalisation de leur travail. Ces jeux étaient souvent appelés « jeu de l’architecte ». Ce jeu à disposer est composé de 28 pièces de différentes couleurs et formes, dont certaines représentant des frontons, des fenêtres, des portes et horloge. Il permet aux enfants d’imaginer diverses constructions, de développer leur sens de l’observation et d’agencer des volumes. Et pendant quelques instants, ils vont pouvoir se prendre pour de grands architectes et côtoyer ainsi le monde des adultes.

Ces constructions pouvaient se développer par l’acquisition de nouvelles boîtes. Ces jeux de construction, après avoir été fabriqués dans de nouveaux matériaux comme le métal ou le plastique, sont encore réalisés en bois.

© 1997, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

jouet

Jeu de construction

Musée de la Vie Bourguignonne
Réseau canadien d'information sur le patrimoine

Bois et carton
250x165
86.60.139 (1 - 30)
© 1997, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


Le corps de la toupie a une forme de poire, mais en dehors de cet élément constant, ces jouets ont des fonctionnements et des finitions très diverses. Cette toupie-marin est mise en mouvement à l’aide d’une ficelle enroulée sur son axe de rotation.

Certaines toupies n’étaient pas actionnées à la main, mais on les fouettait à l’aide d’une lanière pour les faire tourner. Beaucoup possédaient à leur base une pointe en fer qui limitait l’usure et leur permettait de tourner plus vite. On jouait aussi avec la couleur puisqu’en tournant, les toupies multicolores prenaient une couleur unie.

La toupie, jouet bon marché, est toujours populaire de nos jours. Les marins, avec leurs exploits et leurs naufrages, fascinaient les enfants. Ils étaient source de rêve; s’imaginant être à leur place, ils parcouraient le monde. Le costume du marin attirait aussi l’enfant, en particulier le béret avec son pompon rouge, car toucher le pompon porte bonheur. Les marins se retrouvent dans les jouets d’enfant sous forme de jouet à roulettes, de quilles ou de toupies.
Le corps de la toupie a une forme de poire, mais en dehors de cet élément constant, ces jouets ont des fonctionnements et des finitions très diverses. Cette toupie-marin est mise en mouvement à l’aide d’une ficelle enroulée sur son axe de rotation.

Certaines toupies n’étaient pas actionnées à la main, mais on les fouettait à l’aide d’une lanière pour les faire tourner. Beaucoup possédaient à leur base une pointe en fer qui limitait l’usure et leur permettait de tourner plus vite. On jouait aussi avec la couleur puisqu’en tournant, les toupies multicolores prenaient une couleur unie.

La toupie, jouet bon marché, est toujours populaire de nos jours. Les marins, avec leurs exploits et leurs naufrages, fascinaient les enfants. Ils étaient source de rêve; s’imaginant être à leur place, ils parcouraient le monde. Le costume du marin attirait aussi l’enfant, en particulier le béret avec son pompon rouge, car toucher le pompon porte bonheur. Les marins se retrouvent dans les jouets d’enfant sous forme de jouet à roulettes, de quilles ou de toupies.

© 1997, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

jouet

Toupie anthropomorphe représentant un marin

Musée de la Vie Bourguignonne
Réseau canadien d'information sur le patrimoine
vers 1930
Bois tourné et peint
115x60
© 1997, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


Matériel :

Un tissu souple, un peu extensible, pour le corps et le museau de l’ours (pièce 1) Un autre tissu pour l’extrémité des pattes (pièces 2 et 3) De la ouatine pour remplir l’ours Deux yeux en plastique Du coton à broder Du fil De la colle à tissus Une aiguille à coudre et une aiguille à broder
Réalisation

1. Découper d’abord les pièces du patron :
la pièce no 1 (corps) en double en rajoutant environ 5 mm de chaque côté les pièces nos 2 et 3 (pattes) en double la pièce no 4 (museau) 2. Prendre une des deux pièces no 1 et fixer les yeux à l’emplacement indiqué sur le patron.
3. Placer ensuite ces deux pièces no 1 endroit contre endroit et les coudre ensemble. Laisser l’espace entre le point A et B ouvert pour pouvoir retourner le tissu.
4. Retourner l’ours sur l’e Pour en lire plus
Matériel :

  • Un tissu souple, un peu extensible, pour le corps et le museau de l’ours (pièce 1)
  • Un autre tissu pour l’extrémité des pattes (pièces 2 et 3)
  • De la ouatine pour remplir l’ours
  • Deux yeux en plastique
  • Du coton à broder
  • Du fil
  • De la colle à tissus
  • Une aiguille à coudre et une aiguille à broder

Réalisation

1. Découper d’abord les pièces du patron :
  • la pièce no 1 (corps) en double en rajoutant environ 5 mm de chaque côté
  • les pièces nos 2 et 3 (pattes) en double
  • la pièce no 4 (museau)
2. Prendre une des deux pièces no 1 et fixer les yeux à l’emplacement indiqué sur le patron.
3. Placer ensuite ces deux pièces no 1 endroit contre endroit et les coudre ensemble. Laisser l’espace entre le point A et B ouvert pour pouvoir retourner le tissu.
4. Retourner l’ours sur l’endroit.
5. Remplir l’ours avec la ouatine. Bien remplir les oreilles, l’extrémité des bras et des pattes. Fermer l’espace entre le point A et B en rentrant la couture à l’intérieur.
6. Poser maintenant la pièce no 4 à l’emplacement indiqué en dessous des deux yeux. Coudre la pièce en rentrant la couture à l’intérieur en laissant un espace libre entre le point C et D.
7. Mettre de la ouatine à l’intérieur de cette pièce, de manière à arrondir le museau de l’ours et fermer l’espace C à D.
8. Maintenant, prendre du coton à broder. La couleur du coton doit être choisie en fonction de la couleur du tissu. Commencer par broder le nez selon le schéma ci-dessous, puis remplir le triangle du nez avec des points serrés les uns contre les autres.
9. Finir en brodant le museau comme dans le schéma ci-contre.
10. Coller ou coudre les pièces no 2 à l’extrémité des bras et les pièces no 3 à l’extrémité des membres inférieurs.

Idées

Au lieu de broder la truffe de l’ours, vous pouvez en acheter une en plastique ou la découper dans un tissu fort et la coudre ou la coller.

L’ours est maintenant terminé. Vous pouvez  l’habiller en confectionnant une écharpe, un gilet, un chapeau ...

© 1997, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • décrire certains éléments du mode de vie des enfants en France;
  • décrire le rôle social des jouets dans la culture française;
  • décrire l’historique des jouets dans la culture française;
  • décrire le lien entre les matériaux, le caractère artistique et le mode de fabrication, la forme et la fonction, en utilisant des jouets traditionnels français comme exemples;
  • apprendre la pratique, la créativité, la dextérité manuelle, et l’art de suivre des instructions.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons