Environ 75 artistes haïdas travaillent actuellement selon la tradition, soit à Haida Gwaii, soit dans les grandes villes de la côte ouest du Canada, comme Vancouver, Victoria et Prince Rupert. Le marché international de l’art haïda contemporain est en plein essor, ce qui permet à un nombre toujours plus grand de jeunes Haïdas d’explorer les talents qu’ils possèdent en sculpture, en peinture, en vannerie et en dessin. Après un déclin qui s’est étiré sur trois générations, l’art haïda est de nouveau au cœur de la vie de la communauté.

Ce sont les artistes haïdas qui gardent vivant l’esprit de Haida Gwaii.
Environ 75 artistes haïdas travaillent actuellement selon la tradition, soit à Haida Gwaii, soit dans les grandes villes de la côte ouest du Canada, comme Vancouver, Victoria et Prince Rupert. Le marché international de l’art haïda contemporain est en plein essor, ce qui permet à un nombre toujours plus grand de jeunes Haïdas d’explorer les talents qu’ils possèdent en sculpture, en peinture, en vannerie et en dessin. Après un déclin qui s’est étiré sur trois générations, l’art haïda est de nouveau au cœur de la vie de la communauté.

Ce sont les artistes haïdas qui gardent vivant l’esprit de Haida Gwaii.

© 1998, RCIP. Tous droits réservés.

Sculpture

Guujaaw travaille sur le Corbeau et les premiers humains, sculpture de cèdre jaune de Bill Reid, 1979.

Sculpture : Bill Reid, Photo : Gitsga
vers 1979
© Gitsga


pirogue de jade

Bill Reid, L'Esprit de Haida Gwaii ; pirogue de jade.

Sculpure: Bill Reid, Photo: Bill McLennan
Photothèque du Musée d'anthropologie de l'Université de Colombie-Britannique

© Photothèque du Musée d'anthropologie de l'Université de Colombie-Britannique


sérigraphie

Chaque année, le saumon revient; sérigraphie de Robert Davidson.

Robert Davidson
Musée de Haida Gwaii, Qay'llnagaay

© Musée de Haida Gwaii, Qay'llnagaay


Avec le renouveau de diverses cérémonies à Haida Gwaii se manifeste le besoin d’accessoires portant des symboles indiquant le rang ou l’appartenance à un clan.
Avec le renouveau de diverses cérémonies à Haida Gwaii se manifeste le besoin d’accessoires portant des symboles indiquant le rang ou l’appartenance à un clan.

© 1998, RCIP. Tous droits réservés.

Chefs

Chefs haïdas au lancement de Lootaas, la pirogue fabriquée par Bill Reid.

Photo: Jackie Gjissen
Photothèque du Musée d'anthropologie de l'Université de Colombie-Britannique

© Photothèque du Musée d'anthropologie de l'Université de Colombie-Britannique


Couverture

Joyce Bennett portant un chapeau d'écorce de cèdre et l'une des nombreuses couvertures à boutons qu'elle a créées.

Photo : Sandra Price

© Sandra Price


Chef haïda

Chefs haïdas au lancement de Lootaas, la pirogue fabriquée par Bill Reid

Photo : Jackie Gjissen
Photothèque du Musée d'anthropologie de l'Université de Colombie-Britannique

© Photothèque du Musée d'anthropologie de l'Université de Colombie-Britannique


Couvertures à boutons

1997 Les diplômées de Skidegate arborent leurs couvertures à boutons.

Photo : Sandra Price

© Sandra Price


L'artiste haïda Robert Davidson et Terri-Lynn Williams ont uni leurs destins en 1996 au cours d'une cérémonie de mariage haïda.
L'artiste haïda Robert Davidson et Terri-Lynn Williams ont uni leurs destins en 1996 au cours d'une cérémonie de mariage haïda.

© 1998, RCIP. Tous droits réservés.

procession

Procession des couvertures à boutons au mariage de Robert Davidson et Terri-Lynn Williams.

Photo : Sandra Price

© Sandra Price


Pirogues

Pirogue au mariage de Robert Davidson et Terri-Lynn Williams.

Photo : Rolf Bettner

© Rolf Bettner


Depuis 15 ans, les potlatchs et les fêtes sont de plus en plus fréquents. Le potlatch sert à préserver les lois traditionnelles haïdas et à transmettre l'héritage des droits et des propriétés. L'hôte du potlatch peut inviter jusqu'à un millier de personnes pour marquer une grande occasion, comme la passation du titre et des biens d'un chef, ou un mariage, ou en hommage à un mort. En répondant à l'invitation, les invités valident la revendication et l'action de l'hôte du potlatch, et en sont récompensés par les festivités et par des cadeaux. Les traditions artistiques haïdas, comme la sculpture sur métal ou sur bois, les chants, les danses et le théâtre, la vannerie et les couvertures à boutons, sont souvent liées au potlatch.

Plusieurs potlatchs ont été tenus à Old Massett, et l'érection de mâts emblématiques a marqué la nomination d'un nouveau chef. Des mâts commémoratifs ont été érigés en l'honneur des chefs de cla Pour en lire plus
Depuis 15 ans, les potlatchs et les fêtes sont de plus en plus fréquents. Le potlatch sert à préserver les lois traditionnelles haïdas et à transmettre l'héritage des droits et des propriétés. L'hôte du potlatch peut inviter jusqu'à un millier de personnes pour marquer une grande occasion, comme la passation du titre et des biens d'un chef, ou un mariage, ou en hommage à un mort. En répondant à l'invitation, les invités valident la revendication et l'action de l'hôte du potlatch, et en sont récompensés par les festivités et par des cadeaux. Les traditions artistiques haïdas, comme la sculpture sur métal ou sur bois, les chants, les danses et le théâtre, la vannerie et les couvertures à boutons, sont souvent liées au potlatch.

Plusieurs potlatchs ont été tenus à Old Massett, et l'érection de mâts emblématiques a marqué la nomination d'un nouveau chef. Des mâts commémoratifs ont été érigés en l'honneur des chefs de clans.

© 1998, RCIP. Tous droits réservés.

mâts totémiques

Mât totémique sculpté par Jim Hart à Yan.

Photo: Christian White

© Christian White


mât totémique

Érection du mât totémique sculpté par Reg Davidson au potlatch commémoratif du chef Dadens, 1991.

Photo : Tom Greene senior

© Tom Greene senior


mât totémique

Érection du mât totémique sculpté par Reg Davidson au potlatch commémoratif du chef Dadens, 1991.

Photo : Tom Greene senior

© Tom Greene senior


Danseur

John Davidson dansant au potlatch commémoratif du chef Dadens, 1991.

Photo : Rolf Bettner

© Rolf Bettner


Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • définir l’importance de l’art pour le peuple haïda, à l’aide d’exemples, de la façon dont l’art fait partie de la vie de tous les jours ;
  • décrire des éléments de l’art haïda, à l’aide d’exemples ;
  • identifier les sources d’inspiration de l’art haïda ;
  • nommer des artistes haïdas contemporains.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons