Bouteille d'alcool

Bouteille d'alcool

G.R.C.

© G.R.C.. Tous droits réservés.


Analyse du sang, de l’urine et d’autres liquides organiques pour déceler la présence d’alcool ou d’autres substance enivrantes et en déterminer la concentration. Services d’interprétation concernant l’alcoolémie et l’utilisation de l’ethylomètre. Analyse des spiritueux, de la pâte et des alcools illicites.

Les services d’Analyse d’Alcool comprennent :

le soutien scientifique accordé aux programmes d’analyse du sang et de l’haleine des organismes policiers ; la formation des policiers appelés à utiliser l’éthylomètre de marque Breathalyzer et l’aide à la formation des policiers appelés à utiliser et à étalonner d’autres appareils de dépistage approuvés ; l’analyse de prélèvements sanguins et d’autres liquides organiques pour déceler la présence d’alcool ou d’autres substances enivrantes ; la p Pour en lire plus
Analyse du sang, de l’urine et d’autres liquides organiques pour déceler la présence d’alcool ou d’autres substance enivrantes et en déterminer la concentration. Services d’interprétation concernant l’alcoolémie et l’utilisation de l’ethylomètre. Analyse des spiritueux, de la pâte et des alcools illicites.

Les services d’Analyse d’Alcool comprennent :

  • le soutien scientifique accordé aux programmes d’analyse du sang et de l’haleine des organismes policiers ;
  • la formation des policiers appelés à utiliser l’éthylomètre de marque Breathalyzer et l’aide à la formation des policiers appelés à utiliser et à étalonner d’autres appareils de dépistage approuvés ;
  • l’analyse de prélèvements sanguins et d’autres liquides organiques pour déceler la présence d’alcool ou d’autres substances enivrantes ;
  • la présentation de témoignages d’expert sur les propriétés pharmacologiques de l’alcool ainsi que sur la conception et le fonctionnement des éthylomètres.

© RCIP. Tous droits réservés.

Un décès causé par l’ingestion d’alcool (éthanol) peut faire suite soit à une ingestion aigüe à court terme (cause accidentelle), soit à une ingestion chronique à long terme (cause naturelle). La consommation à court terme qui peut s’avérer mortelle est caractérisée par un taux d’alcoolémie de 0,40 (20 à 25 verres par heure pour un homme de 150 lb). La consommation à long terme qui peut s’avérer mortelle varie selon le poids, l’intensité de la consommation, l’activité physique et bien d’autres facteurs. L’alcoolisme chronique affecte tous les organes et mène habituellement à des ulcères hémorragiques, à des crises épileptiques (perte de contrôle de la respiration), à des troubles du rythme cardiaque, à des pneumonies ou à des pancréatites nécrosantes.
Un décès causé par l’ingestion d’alcool (éthanol) peut faire suite soit à une ingestion aigüe à court terme (cause accidentelle), soit à une ingestion chronique à long terme (cause naturelle). La consommation à court terme qui peut s’avérer mortelle est caractérisée par un taux d’alcoolémie de 0,40 (20 à 25 verres par heure pour un homme de 150 lb). La consommation à long terme qui peut s’avérer mortelle varie selon le poids, l’intensité de la consommation, l’activité physique et bien d’autres facteurs. L’alcoolisme chronique affecte tous les organes et mène habituellement à des ulcères hémorragiques, à des crises épileptiques (perte de contrôle de la respiration), à des troubles du rythme cardiaque, à des pneumonies ou à des pancréatites nécrosantes.

© RCIP. Tous droits réservés.

L’alcool est un poison qui est métabolisé à un rythme de deux tiers de verre par heure. Ce processus de détoxication est effectué par le foie. Le taux d’alcoolémie est mesuré en mg % (la quantité d’éthanol, en milligrammes, présente dans 100 ml de sang). La limite légale en Ontario s’établit à 80 mg % pour conduire un véhicule motorisé.
L’alcool est un poison qui est métabolisé à un rythme de deux tiers de verre par heure. Ce processus de détoxication est effectué par le foie. Le taux d’alcoolémie est mesuré en mg % (la quantité d’éthanol, en milligrammes, présente dans 100 ml de sang). La limite légale en Ontario s’établit à 80 mg % pour conduire un véhicule motorisé.

© RCIP. Tous droits réservés.

On utilise deux catégories d’appareils pour mesurer le taux d’alcoolémie (taux d’alcool dans le sang) : les appareils à pile à combustible incluant l’Alcootest, l’Alcosensor et l’Intoxilyzer, et les appareils chimiques dont l’ivressomètre qui est utilisé depuis la fin des années 60.
On utilise deux catégories d’appareils pour mesurer le taux d’alcoolémie (taux d’alcool dans le sang) : les appareils à pile à combustible incluant l’Alcootest, l’Alcosensor et l’Intoxilyzer, et les appareils chimiques dont l’ivressomètre qui est utilisé depuis la fin des années 60.

© RCIP. Tous droits réservés.

Épreuve d'ivressomètre

Épreuve d'ivressomètre

G.R.C.
Réseau canadien d'information sur le patrimoine, La Gendarmerie Royale du Canada, Carleton University, Musée de la civilisation, Musée de la police de Montréal de l'île Bizard, Le Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale de Montréal, Vancouver Police Centennial Museum, Service de la Police de Vancouver

© G.R.C.. Tous droits réservés.


Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • être amené à éprouver un enthousiasme et un intérêt durables à l’endroit de l’étude des sciences ;
  • reconnaître les applications de la technologie dans la vie de tous les jours ;
  • comprendre comment l’alcool peut entraîner la mort ;
  • décrire les lois qui s’appliquent à la conduite avec facultés affaiblies au Canada.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons