Anatomie générale des oiseaux : Le corps

Un schéma illustrant les diverses parties de l’anatomie générale d’un oiseau.

Musée de l'homme et de la nature du Manitoba

© 2009, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


Diagram de l'anatomie des oiseaux

Un schéma illustrant l’anatomie des plumes et des pattes d’oiseaux

Musée de l'homme et de la nature du Manitoba

© 2009, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


Wings

Schéma de l’anatomie d’une aile d’oiseau.

Musée de l'homme et de la nature du Manitoba

© 2009, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


Abris de nidification artificiels - Assemblage construit par l’homme dans le but de servir d’abri de nidification à des oiseaux, tel qu’une maison d’oiseau, un nichoir, un tunnel, etc.

Arène (lek) - Lieu d’accouplement traditionnel où les mâles de certaines espèces polygames, telles que le Tétras à queue fine, viennent parader pour attirer les femelles. Les mâles défendent de petits territoires dans l’arène, les individus dominants en occupant le centre. Les femelles viennent y choisir leur mâle.

Articulation antérieure de l’aile - Région la plus antérieure de l’aile fermée.

Bandes - Se dit de raies ou de stries en travers du plumage, comme les zébrures des parties supérieures du Pic flamboyant.

Barre alaire - Marques de couleur sur les ailes de certains passereaux, correspondant à l’extrémité des tectrices repliées.

Bec - Bouche cornée e Pour en lire plus
Abris de nidification artificiels - Assemblage construit par l’homme dans le but de servir d’abri de nidification à des oiseaux, tel qu’une maison d’oiseau, un nichoir, un tunnel, etc.

Arène (lek) - Lieu d’accouplement traditionnel où les mâles de certaines espèces polygames, telles que le Tétras à queue fine, viennent parader pour attirer les femelles. Les mâles défendent de petits territoires dans l’arène, les individus dominants en occupant le centre. Les femelles viennent y choisir leur mâle.

Articulation antérieure de l’aile - Région la plus antérieure de l’aile fermée.

Bandes - Se dit de raies ou de stries en travers du plumage, comme les zébrures des parties supérieures du Pic flamboyant.

Barre alaire - Marques de couleur sur les ailes de certains passereaux, correspondant à l’extrémité des tectrices repliées.

Bec - Bouche cornée et saillante des oiseaux, formée de deux mandibules qui recouvrent respectivement les maxillaires supérieur et inférieur, démunis de dents. Le bec sert à saisir la nourriture et les matériaux de nid, de même qu’à lisser les plumes.

© 2009, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Calotte- Partie supérieure de la tête de l’oiseau, ou vertex (voir le dessin).

Classe- Catégorie taxinomique entre les phylums et les ordres. La classe comprend un ou plusieurs ordres et appartient à un phylum particulier (ex. : Phylum Vertebrata, Classe Aves, Ordre Passériformes).

Colonie- Groupe d’oiseaux nichant ensemble en relation étroite, tel que les pélicans, les mouettes et les goélands.

Couvée- Ensemble des œufs qu’un oiseau couve en une seule fois.
Calotte- Partie supérieure de la tête de l’oiseau, ou vertex (voir le dessin).

Classe- Catégorie taxinomique entre les phylums et les ordres. La classe comprend un ou plusieurs ordres et appartient à un phylum particulier (ex. : Phylum Vertebrata, Classe Aves, Ordre Passériformes).

Colonie- Groupe d’oiseaux nichant ensemble en relation étroite, tel que les pélicans, les mouettes et les goélands.

Couvée- Ensemble des œufs qu’un oiseau couve en une seule fois.

© 2009, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Duvet- Petites plumes molles et très légères qui poussent les premières sur le corps des oisillons.

Envergure- Étendue des ailes déployées, mesurée depuis l’extrémité des rémiges primaires les plus longues.

Espèce- Unité de base de la taxinomie. On la définit normalement en ornithologie comme un groupe d’oiseaux capables de se croiser.

Essor- Se dit du premier envol de l’oiseau qui porte ses premières vraies plumes et qui a quitté le nid. Il demeure un oisillon tant qu’il n’est pas entièrement affranchi des soins parentaux.

Exotique- Se dit d’une espèce non indigène ou introduite, que l’on rencontre au Manitoba, tels le Moineau domestique et le Pigeon biset.

Famille- Groupe taxinomique comprenant un ou plusieurs genres. Les noms de famille d’oiseaux ont tous le suffixe -idae.

Forme- Différences Pour en lire plus
Duvet- Petites plumes molles et très légères qui poussent les premières sur le corps des oisillons.

Envergure- Étendue des ailes déployées, mesurée depuis l’extrémité des rémiges primaires les plus longues.

Espèce- Unité de base de la taxinomie. On la définit normalement en ornithologie comme un groupe d’oiseaux capables de se croiser.

Essor- Se dit du premier envol de l’oiseau qui porte ses premières vraies plumes et qui a quitté le nid. Il demeure un oisillon tant qu’il n’est pas entièrement affranchi des soins parentaux.

Exotique- Se dit d’une espèce non indigène ou introduite, que l’on rencontre au Manitoba, tels le Moineau domestique et le Pigeon biset.

Famille- Groupe taxinomique comprenant un ou plusieurs genres. Les noms de famille d’oiseaux ont tous le suffixe -idae.

Forme- Différences de coloration chez une même espèce, vraisemblablement pour des raisons génétiques. Ainsi, l’Oie des neiges peut revêtir la forme blanche ou la forme sombre.

Fratricide- Comportement suivant lequel un jeune oiseau tue un frère ou une sœur dans le nid. La victime est souvent l’oisillon le plus petit et le plus faible de la nichée, dont les parents ne font rien pour empêcher la mort. Ce comportement est courant chez certaines espèces de rapaces.

© 2009, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Genre- Groupe taxinomique comprenant une ou plusieurs espèces. Les familles se subdivisent en genres.

Huppe- Touffe de plumes érectiles sur la tête de certaines espèces, dont le Martin-pêcheur d’Amérique, le Grand Pic et le Geai bleu.

Joue- Partie latérale de la tête sous les yeux (voir le dessin).

Lobés- Se dit, par opposition à palmés, des doigts partiellement réunis de l’oiseau au moyen d’une membrane qui facilite la nage et qui caractérise les grèbes, en particulier.

Longueur- Dimension, mesurée en ligne droite, depuis le bout du bec jusqu’à l’extrémité de la rectrice la plus longue.

Lore- Espace compris entre l’œil et la base du bec (voir le dessin).
Genre- Groupe taxinomique comprenant une ou plusieurs espèces. Les familles se subdivisent en genres.

Huppe- Touffe de plumes érectiles sur la tête de certaines espèces, dont le Martin-pêcheur d’Amérique, le Grand Pic et le Geai bleu.

Joue- Partie latérale de la tête sous les yeux (voir le dessin).

Lobés- Se dit, par opposition à palmés, des doigts partiellement réunis de l’oiseau au moyen d’une membrane qui facilite la nage et qui caractérise les grèbes, en particulier.

Longueur- Dimension, mesurée en ligne droite, depuis le bout du bec jusqu’à l’extrémité de la rectrice la plus longue.

Lore- Espace compris entre l’œil et la base du bec (voir le dessin).

© 2009, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Miroir- Tache de couleur brillante ou de teinte métallique sur les rémiges secondaires, caractérisant la plupart des canards de surface (voir le dessin de l’aile).

Moustache- Rayure oblique à la base de la mandibule inférieure de certains oiseaux, comme le Pic flamboyant (voir le dessin).

Nichée- Jeunes oiseaux d’une même couvée qui sont encore au nid.

Nidicole- Appelés oisillons, les oiseaux nidicoles sont nus ou légèrement duvetés à l’éclosion. Ils ont normalement les yeux fermés, sont nourris par leurs parents et peuvent rester au nid pendant une période prolongée avant leur essor. Voir nidifuge.

Nidifuge- Se dit des oiseaux dont les jeunes sont couverts de duvet à l’éclosion et capables de courir ou de nager peu après. Voir nidicole.

Ordre- Groupe taxinomique supérieur à la famille mais inférieur à la classe. Les ordres comprennent une ou plusieurs familles.

Pour en lire plus
Miroir- Tache de couleur brillante ou de teinte métallique sur les rémiges secondaires, caractérisant la plupart des canards de surface (voir le dessin de l’aile).

Moustache- Rayure oblique à la base de la mandibule inférieure de certains oiseaux, comme le Pic flamboyant (voir le dessin).

Nichée- Jeunes oiseaux d’une même couvée qui sont encore au nid.

Nidicole- Appelés oisillons, les oiseaux nidicoles sont nus ou légèrement duvetés à l’éclosion. Ils ont normalement les yeux fermés, sont nourris par leurs parents et peuvent rester au nid pendant une période prolongée avant leur essor. Voir nidifuge.

Nidifuge- Se dit des oiseaux dont les jeunes sont couverts de duvet à l’éclosion et capables de courir ou de nager peu après. Voir nidicole.

Ordre- Groupe taxinomique supérieur à la famille mais inférieur à la classe. Les ordres comprennent une ou plusieurs familles.

Ornithologie- Science des oiseaux.

Parade nuptiale- Comportement ritualisé du mâle (parfois de la femelle) formant prélude à l’accouplement.

Plumage nuptial- Se dit de la livrée colorée qu’arborent les mâles de plusieurs espèces pendant la saison des amours, en général pour attirer les femelles. Chez certaines espèces, c’est la femelle qui a les plus beaux atours à la pariade.

Polygamie- Quelque 6 % de toutes les espèces d’oiseaux, dont la plupart des Tetraonidae, ne forment pas de couple stable pendant la saison des amours. Ils sont plutôt polygames, le mâle s’accouplant avec plusieurs femelles.

© 2009, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Rectrice- Plume rigide de la queue.

Rémiges- Rangée de plumes rigides servant au vol, variant de 9 à 11 et comptées de l’intérieur vers l’extérieur, qui sont insérées le long des os de la main (rémiges primaires), du cubitus (rémiges secondaires) et de l’humérus (rémiges tertiaires) (voir le dessin).

Sac gulaire- Poche membraneuse dilatable que l’on observe sous la gorge de certaines espèces, notamment les pélicans. Les pélicans nicheurs s’en servent comme soufflet pour abaisser la température de leur corps et pour emmagasiner la nourriture en partie digérée de leurs petits. Les cormorans, les hiboux, les faisans, les pigeons et d’autres groupes d’oiseaux ont aussi des sacs gulaires moins voyants.

Sourcils- Taches brillantes au dessus des yeux de certaines espèces ayant une fonction d’attirance sexuelle et de reconnaissance (voir le dessin).

Succès d’éclosion- S Pour en lire plus
Rectrice- Plume rigide de la queue.

Rémiges- Rangée de plumes rigides servant au vol, variant de 9 à 11 et comptées de l’intérieur vers l’extérieur, qui sont insérées le long des os de la main (rémiges primaires), du cubitus (rémiges secondaires) et de l’humérus (rémiges tertiaires) (voir le dessin).

Sac gulaire- Poche membraneuse dilatable que l’on observe sous la gorge de certaines espèces, notamment les pélicans. Les pélicans nicheurs s’en servent comme soufflet pour abaisser la température de leur corps et pour emmagasiner la nourriture en partie digérée de leurs petits. Les cormorans, les hiboux, les faisans, les pigeons et d’autres groupes d’oiseaux ont aussi des sacs gulaires moins voyants.

Sourcils- Taches brillantes au dessus des yeux de certaines espèces ayant une fonction d’attirance sexuelle et de reconnaissance (voir le dessin).

Succès d’éclosion- Se dit d’une ponte qui aboutit à l’éclosion des œufs et à la survie des oisillons.

Tectrices- Plumes courtes recouvrant les rémiges des ailes et la base de la queue (voir le dessin).

© 2009, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :

  • se familiariser avec l’anatomie générale des oiseaux;
  • acquérir un vocabulaire scientifique.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons