Avant le christianisme, les fêtes païennes et religieuses étaient nombreuses autour de la date du 25 décembre. Les plus connues étaient les Saturnales du 17 au 24 décembre, le culte de Mithra célébré le 25 décembre et la fête des sigillaires à la fin du mois de décembre.
Avant le christianisme, les fêtes païennes et religieuses étaient nombreuses autour de la date du 25 décembre. Les plus connues étaient les Saturnales du 17 au 24 décembre, le culte de Mithra célébré le 25 décembre et la fête des sigillaires à la fin du mois de décembre.

© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

À l’époque romaine, les Saturnales, fêtes religieuses, étaient fêtées à Rome et dans les provinces romaines du 17 au 24 décembre.

Elles célèbraient le règne de Saturne, dieu des semailles et de l’agriculture. Elles étaient la manifestation de la fête de la liberté (libertas decembris) et du monde à l’envers. Jour de liberté des esclaves à Rome, ces derniers devenaient les maîtres et les maîtres obéissaient aux esclaves. Les Saturnales ont laissé des traces au Moyen Âge dans la fête des Fous.

À l’époque romaine, les Saturnales, fêtes religieuses, étaient fêtées à Rome et dans les provinces romaines du 17 au 24 décembre.

Elles célèbraient le règne de Saturne, dieu des semailles et de l’agriculture. Elles étaient la manifestation de la fête de la liberté (libertas decembris) et du monde à l’envers. Jour de liberté des esclaves à Rome, ces derniers devenaient les maîtres et les maîtres obéissaient aux esclaves. Les Saturnales ont laissé des traces au Moyen Âge dans la fête des Fous.


© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Les Saturnales, fêtes religieuses, étaient fêtées à Rome et dans les provinces romaines

Les Saturnales ont laissé des traces au Moyen Âge dans la fête des Fous.

Antoine-François Callet
Musée du Louvre, Paris, France, Agence photographique de la Réunion des musées nationaux
18e siècle
Huile sur toile
© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


Venu de Perse, le culte de Mithra s’est répandu au IIIe et IVe siècles av. J.-C. Ce culte présentait de nombreuses similitudes avec des cérémonies et des rites chrétiens : baptême, hostie, repos du dimanche.

Le 25 décembre, on fêtait, par le sacrifice d’un taureau, le Sol invictus (Soleil invaincu) correspondant à la naissance de ce jeune dieu solaire, qui surgissait d’un rocher ou d’une grotte sous la forme d’un enfant nouveau-né.

Venu de Perse, le culte de Mithra s’est répandu au IIIe et IVe siècles av. J.-C. Ce culte présentait de nombreuses similitudes avec des cérémonies et des rites chrétiens : baptême, hostie, repos du dimanche.

Le 25 décembre, on fêtait, par le sacrifice d’un taureau, le Sol invictus (Soleil invaincu) correspondant à la naissance de ce jeune dieu solaire, qui surgissait d’un rocher ou d’une grotte sous la forme d’un enfant nouveau-né.


© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Mithra sacrifices a bull before the sun and the moon.

Mithra sacrifiant le taureau en présence du soleil et de la lune.

Musée du Louvre, Paris, France. Agence photographique de la réunion des musées nationaux

© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


La fête des sigillaires, sceaux ou cachets de terre, était une fête romaine païenne. À la fin des Saturnales, les Romains avaient l’habitude d’offrir des cadeaux, en particulier aux enfants : anneaux, cachets et menus objets. Cette fête des sigillaires donnait lieu à des festins pour lesquels les maisons étaient décorées de plantes vertes.


La fête des sigillaires, sceaux ou cachets de terre, était une fête romaine païenne. À la fin des Saturnales, les Romains avaient l’habitude d’offrir des cadeaux, en particulier aux enfants : anneaux, cachets et menus objets. Cette fête des sigillaires donnait lieu à des festins pour lesquels les maisons étaient décorées de plantes vertes.


© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Le solstice d’hiver marque l’arrivée d’une période froide et d’agriculture difficile de même que d'une période de renaissance et de renouveau. En témoignent les rites agraires, le cycle des douze jours et les signes du zodiaque.
Le solstice d’hiver marque l’arrivée d’une période froide et d’agriculture difficile de même que d'une période de renaissance et de renouveau. En témoignent les rites agraires, le cycle des douze jours et les signes du zodiaque.

© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Le solstice d'hiver marque l'arrivée d'une période

Le solstice d'hiver marque l'arrivée d'une période froide et d'agriculture difficile de même que d'une période de renaissance et de renouveau.

Pellerin, Épinal
Musée national des arts et traditions populaires. MNATP
19e siècle
Bois couleur
© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • découvrir comment les gens, les événements et les idées du passé ont une incidence sur le présent;
  • découvrir les festivals de décembre avant le christianisme, en se servant d’exemples;
  • reconnaître comment les beaux-arts fournissent des renseignements sur les pratiques sociales historiques.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons