Exhibit logo Virtual
Museum of
Canada

Légende locale et mythe

Dans les 150 années qui suivirent la consécration de la Basilique en 1855, plusieurs légendes se sont propagées à propos de sa construction et de l'acquisition du terrain par l'évêque Fleming. Malgré le manque ou l'absence de faits vérifiés, ces légendes jouent une part importante dans l'histoire orale du catholicisme à St. John's.

Une histoire raconte comment l'évêque obtint la permission de la Reine Victoria de construire sur le terrain des « Barrens ». Elle raconte que si l'évêque allait à Hyde Park où la Reine se promenait en carrosse, elle s'arrêterait pour le saluer. L'évêque fit exactement cela, et la reine l'invita à Buckingham Palace pour prendre le thé. Après une discussion, la reine offrit son appui et approuva le projet, et quelques temps après le terrain fut acquis officiellement. En 1901, lorsque l'évêque Howley fit son sermon à l'occasion du décès de la reine Victoria, il décrit l'octroi de la Basilique comme « un don gracieux de la Reine Victoria ».

On raconte aussi qu'une fois que le terrain fut obtenu du gouverneur Henry Prescott, la superficie exacte de terrain attribuée pour le projet fut déterminée par la surface que les paroissiens pourraient clôturer en un jour. On raconte que des centaines de paroissiens affluèrent avec des piques et des pelles. En réalité, la surface avait clairement été définie dans le contrat. D'après la rumeur, beaucoup craignaient que le gouverneur ne revienne sur sa décision, et plusieurs personnes décidèrent de s'assurer le terrain en y célébrant un enterrement. Quoiqu'il en soit, encore beaucoup de paroissiens et de touristes enquêtent sur l'endroit où repose le corps pour tenter de vérifier cette rumeur.