Retour à Batoche Musée virtuel du Canada Retour à Batoche Retour à Batoche
AccueilAu sujet du Retour à BatocheBatoche 1885Festival Retour à Batoche Ressources  
Regardez le site Flash (Recommandé aux visiteurs à bande large)GénériqueCommentairesLiensEnglish Plan du site  

Batoche 1885

Joe La Nature - Hôte du Retour à Batoche

Histoire de la Résistance du Nord-Ouest de 1885

La bataille de Duck Lake (le 26 mars 1885)

La bataille de Duck Lake (le 26 mars 1885) a été la première bataille de la Résistance de 1885. La bataille est arrivée par hasard. Le 25 mars 1885, Gabriel Dumont demanda à Louis Riel de lui laisser emmener trente hommes pour ramener des marchandises des magasins des marchands qui s’opposaient à la résistance des Métis contre le gouvernement fédéral. Ils allèrent à cheval au magasin d’Hillyard Mitchell et s’emparèrent de son contenu. Riel dit alors à Mitchell de noter tout ce que les Métis avaient pris.

Lisez-en plus ici

La bataille de Fish Creek (le 23 avril 1885)

La bataille de Fish Creek a été la première rencontre du général Middleton avec les Métis. Le 23 avril 1885, il déplaça ses forces nouvellement divisées de Clarke’s Crossing, qui se trouvait seulement à quelques jours de marche de Batoche. Cette nuit-là, les éclaireurs de Gabriel Dumont lui dirent que les troupes canadiennes campaient à la ferme des McIntosh, qui se trouvait à dix kilomètres environ au sud de Fish Creek. Après avoir entendu ça, Dumont envoya des messagers à Pitikwahanapiwiyin (Poundmaker) et à Mistahimaskwa (Big Bear) pour demander de l’assistance militaire. Les deux chefs repoussèrent l’avance de Dumont parce qu’ils croyaient que c’était dans le meilleur intérêt des Cris de rester neutres.

Lisez-en plus ici

La bataille de Batoche (du 9 au 12 mai 1885)

La bataille de Batoche, qui a eu lieu du 9 au 12 mai 885, a été un événement cataclysmique. Après les batailles précédentes de Duck Lake le 26 mars et de Fish Creek le 24 avril, les Métis ont décidé de faire face aux forces du général Middleton au village de Batoche. Ils creusèrent une série de trous de tirailleurs défensifs ou de tranchées tout autour de Batoche. Par conséquent, la bataille en fait a été un siège. Elle a aussi été une bataille d’attrition, qui s’est terminée seulement quand les Métis ont été épuisés de se battre et à court de munitions. Le général Middleton était déterminé à venir à bout de la résistance des Métis à Batoche et à mettre fin à la Résistance de 1885. Il a utilisé une combinaison de tactiques défensives et offensives pour arriver à ses fins.

Lisez-en plus ici

La vie après 1885

Après la Résistance de 1885, le vaste influx de colons non autochtones et l’échec du système de certificats ont résulté en un dérèglement du mode de vie traditionnel des Métis. De 1885 à 1930, les Métis ont eu de la difficulté à s’adapter rapidement aux changements dans les Prairies de l’ouest. Tout au long du dix-neuvième siècle, les Métis ont utilisé une économie mixte qui comprenait la récolte de la flore locale (les plantes) et la faune (les animaux) comme ressources, avec en plus l’agriculture et le travail salarié. Après 1885, cependant, les Métis ont commencé à compter beaucoup sur les travaux saisonniers rémunérés pour subvenir à leurs besoins. Beaucoup se sont retrouvés dans la pauvreté.

Lisez-en plus ici

© 2005-2006 Gabriel Dumont Institute
All Rights Reserved - Tous droits réservés
Copyright Disclaimer - Avertissement sur les droits d'auteur