La poésie et la musique de cowboy

Les premiers conducteurs de bétail qui participaient à des grandes conduites dans la Colombie-Britannique n’ont pas eu la vie facile. Souvent, après avoir calmé le bétail pour la nuit et s’être couché dans leur sac de couchage, ils se faisaient réveiller en pleine nuit par le bétail qui avait décidé de retourner à la maison. Puis, ils passaient la majorité de la matinée à chercher des bêtes égarées avant de reprendre la conduite du troupeau. Les conducteurs se sont vite rendu compte qu’il fallait avoir des « cavaliers de nuit » pour surveiller et contenir les animaux durant la nuit. Il y avait habituellement deux cavaliers qui faisaient le tour du troupeau en directions opposées. Cependant, surtout pendant la nuit, les bêtes s’effrayaient facilement. Si les conducteurs allumaient une allumette ou faisaient soudainement du bruit, les bêtes partaient en peur. Pour garder les bêtes tranquilles et pour leur laisser savoir où ils se trouvaient, les cavaliers fredonnaient une chanson ou parlaient à voix basse. Les chansons et la poésie composées par les conducteurs durant la nuit étaient par la suite partagées avec les collègues de travail au retour au feu de camp. La plupart du temps, la chanson ou le poème était à propos d’un événement ou d’une personne rencontrée durant la conduite. La pratique qui a vu le jour dans les premiers jours de l’élevage s’est perpétuée et la poésie et la musique sont devenues une façon acceptable pour un cowboy de s’exprimer. Plusieurs des anciennes chansons de cowboy ont été composées lors des premières conduites de bétail.

Au début, il n’y avait pas grand-chose pour différencier la musique de cowboy de la poésie de cowboy. Les deux étaient chantées ou récitées sans accompagnement, mais à mesure que les chansons ont été transmises et conservées, des instruments de musique ont été utilisés et plusieurs poèmes ont été mis en musique. Dans les années 1930, des groupes comme les Sons of the Pionneers et des cowboys de films comme Gene Autry et Roy Rogers ont ajouté l’image du « cowboy qui chante » au mythe du cowboy. Aujourd’hui, la poésie et la musique de cowboy se portent bien et il y a des dizaines de rassemblements partout en Amérique du Nord. Le Festival cowboy de Kamloops en mars et l’Historique festival cowboy du ranch O’Keefe en août sont deux événements qui ont lieu en Colombie-Britannique.

Écoutez la poésie de cowboy

Fichiers Médias

Vous aurez besoin du lecteur Adobe Flash pour visionner les vidéos suivantes. Vous pouvez l'obtenir en cliquant ici.

« Cowboys victimisés »

par James Barton et récité par Ken Mather

Un groupe de cowboys essaient de jouer un tour à un Anglais en visite, qui a renversé les rôles.

Un fichier Flash Player avec une vidéo montrant Ken Mathers récitant « Cowboys victimisés » de James Barton Adams

Cliquez ici pour lire la transcription
(Elle s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)




« Quand ils ont fini d’expédier le bétail à l’automne »

par Bruce Kiskaddon et récité par Ken Mather

Les sentiments et les souvenirs d’un vieux cowboy qui retourne au ranch après avoir expédié le bétail, la dernière tâche de l’été

Un fichier Flash Player avec une vidéo montrant Ken Mathers récitant « Quand ils ont fini d’expédier le bétail à l’automne » de Bruce Kisdaddon

Cliquez ici pour lire la transcription
(Elle s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)




« L’Homme sur la lune »

écrit et récité par Mike Puhalo

Des cowboys au ranch Douglas Lake et leurs opinions à propos du premier homme sur la lune

Un fichier Flash Player avec une vidéo montrant « L’homme sur la Lune », écrit et récité pas Mike Puhallo

Cliquez ici pour lire la transcription
(Elle s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)




« Cinnamon »

écrit et récité par Mike Puhalo

Le cheval d’une jeune fille est mis au pâturage

Un fichier Flash Player avec une vidéo montrant « Cinnamon », écrit et récité par Mike Puhallo

Cliquez ici pour lire la transcription
(Elle s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)




« Louis LaBourdais »

écrit et récité par Mike Puhalo

Le conducteur de diligence, Louis LaBourdais, un bon conducteur d’attelage et un fin séducteur

Un fichier Flash Player avec une vidéo montrant un film « Louis LaBourdais », écrit et récité par Mike Puhallo

Cliquez ici pour lire la transcription
(Elle s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)




« L’Appel du cuisinier du camp »

récité par Corky Williams

Réveil typique par le cuisinier du chariot-cuisine

Un fichier Flash Player avec une vidéo montrant « L’appel du cuisinier du camp » récité par Corky Williams

Cliquez ici pour lire la transcription
(Elle s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)




« Les Sierry Petes »

par Gail Gardner récité par Corky Williams

Deux vieux cowboys endurcis rencontrent le diable, qui en sort le pire

Un fichier Flash Player avec une vidéo montrant « Les Sierry Petes » de Gail Gardner, récité par Corky Williams

Cliquez ici pour lire la transcription
(Elle s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)




« Purt près de Perkins »

par S. Barker et récité par Corky Williams

Ce personnage a fait beaucoup de choses, mais Tom McGinnis n’était impressionné, au début

Un fichier Flash Player avec une vidéo montrant « Purt près de Perkins » de S. Omar Barker, récité par Corky Williams

Cliquez ici pour lire la transcription
(Elle s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)




« Comment vite »

écrit et récité par Dave Longworth

Deux cowboys qui travaillent rencontrent des citadins et en arrêtent un particulièrement exécrable

Un fichier Flash Player avec une vidéo montrant « Comment vite », écrit et récité par Dave Longworth

Cliquez ici pour lire la transcription
(Elle s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)




« Le regard »

écrit et récité par Dave Longworth

Les cowboys de Douglas Lake réagissent à la mort soudaine d’un patron populaire, Mike Ferguson

Un fichier Flash Player avec une vidéo montrant « Le regard » écrit et récité par Dave Longworth

Cliquez ici pour lire la transcription
(Elle s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)




« Seulement notre chance »

écrit et récité par Dave Longworth

Un aperçu bref, mais poignant de la vie d’un cowboy

Un fichier Flash Player avec une vidéo montrant « Seulement notre chance », écrit et récité par Dave Longworth

Cliquez ici pour lire la transcription
(Elle s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)




« Laissons rouler les chariots »

chanté et joué par Chris et Sharky Shauer

Une ode au temps des wagons à chevaux

Un fichier Flash Player avec une vidéo montrant « Laissons rouler les chariots », chanté et joué par Chris et Sharky Shauer

Cliquez ici pour lire la transcription
(Elle s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)